Range Rover : réinventer le Rover

photo: Range Rover

photo: Range Rover

Redessiné de bout en bout, ce VUS hyper luxueux n’est pas à la portée de toutes les bourses…

Les véhicules exhibant une longue feuille de route ont quelque chose de romantique. À ce titre, le Range Rover évoque une certaine nostalgie. De plus, il est Britannique, ce qui en soi nous amène à nous remémorer une époque révolue. Or, le nouveau Range Rover est tout sauf vieux. Bien qu’il ait conservé l’élégance Land Rover légendaire, la version 2014 a subi une cure minceur et offre plusieurs nouvelles fonctionnalités intéressantes résolument ancrées dans le présent.

« Le Range Rover a été entièrement redessiné », explique Jeff Peel, directeur des marques Jaguar et Land Rover. « C’est le premier Land Rover monocoque tout aluminium. Cette structure nous a permis d’alléger considérablement le véhicule par rapport aux générations précédentes. Selon le groupe d’options, il a perdu jusqu’à 400 kg. »

Tous ces kilos perdus se traduisent par une sensation de conduite plus sportive, une tenue de route améliorée, une grande agilité et une consommation réduite. Mais ce dernier aspect n’est peut-être pas aussi important pour le propriétaire d’un Range Rover qu’il l’est pour nous, simples mortels.

Le club du 1 %

« Je déteste utiliser sans raison l’expression « club du 1 % », mais ce véhicule s’adresse indéniablement à ce segment du marché, admet Jeff Peel. Surtout ici au Canada, où plus de 90 % de nos acheteurs optent pour le V8 suralimenté. »

La demande pour le V6 est assez faible. Par contre, le modèle haut de gamme – qu’on appelle familièrement à l’interne le modèle Autobiographie – est très prisé. Pour mettre le tout en perspective, vous pouvez obtenir un Range Rover « d’entrée de gamme » pour seulement 98 990 $. Pour profiter de la finition Autobiographie, vous débourserez environ 150 000 $, tandis que la version Autobiographie ultra exclusive noire vous coûtera 203 000 $.

La version ultra-exclusive se distingue par son habitacle bardé de cuir et de matériaux de haute qualité, des éléments extérieurs qui lui ajoutent un caractère distinctif, des jantes exclusives à sept rayons, un habillage de siège personnalisé, des sièges massants, un système de divertissement et de navigation à l’arrière avec écrans de 25 cm, des appuie-bras en cuir de veau, des tables rétractables électriques recouvertes de cuir noir avec prises USB intégrées et porte-gobelets, un compartiment de refroidissement et plus encore.

« Ce modèle a été construit à partir de la nouvelle Range Rover à grand empattement », explique M. Peel. « Cela lui ajoute 200 mm, et la quasitotalité de cet espace a été alloué à la banquette arrière. Il est idéal pour les clients ayant un chauffeur privé. »

Le Canada n’en a obtenu que 20 exemplaires, et aucun n’est offert sur le marché de la revente. « Ils se sont tous vendus le jour où nous en avons fait l’annonce aux concessionnaires », affirme-t-il.

« Nous avons également de la difficulté à répondre à la demande actuelle pour les véhicules Range Rover réguliers. Pas seulement ici, au Canada, mais à l’échelle mondiale », ajoute le directeur de marque. « Nous remportons un vif succès. Dans certains cas, il y a présentement un délai de livraison de six mois. »

Pourquoi un Range Rover ?

Les consommateurs qui disposent d’un budget de plus de 200 000 $ pour l’achat d’un véhicule ne sont pas limités par le choix. Alors, qu’est-ce qui les attire chez Range Rover ? « Ce véhicule occupe une position unique dans le marché », dit Jeff Peel. « C’est une berline de luxe doublée d’un VUS. Quand on cherche un comparable, on ne trouve rien dans ce segment. Et puis, nos clients sont très exigeants. Ils veulent ce qu’il y a de mieux et ils le méritent. Ils travaillent dur et ils veulent se récompenser tout en restant discrets. »

Beaucoup d’acheteurs de Range Rover font déjà partie de la famille Land Rover. « Notre clientèle est très fidèle, souligne Jeff Peel. Lorsqu’il est sorti, nous avons joint nos clients pour leur présenter ce nouveau modèle. Au bout du compte, nos clients actuels sont les plus importants. Certains d’entre eux ont possédé trois, quatre et même cinq Range Rover au fil des ans. »

Ceux qui n’ont jamais possédé un Rover bénéficient de la même attention. « Nous sommes convaincus que si nous pouvons amener nos clients à se glisser derrière le volant et à faire un essai routier, alors ils en voudront un », affirme le directeur.

Le tout nouveau Range Rover n’es peut-être pas pour tout le monde, mais ceux qui peuvent se l’offrir ont certainement la chance de profiter des bonnes choses de la vie.

Paratagez-le !