Lamborghini Montréal : du luxe, et maintenant de l’espace !

(G - D) : Bernard Durand, représentant, Lamborghini Montréal ; Pasquale Scotti, directeur général, Lamborghini Montréal ; Richard Montpetit, directeur des ventes, « Luxury - Prestige » John Scotti ; ainsi que Pierre-Martin Généreux, représentant, Lamborghini Montréal (Photo: Francis Lalonde)

(G – D) : Bernard Durand, représentant, Lamborghini Montréal ; Pasquale Scotti, directeur général, Lamborghini Montréal ; Richard Montpetit, directeur des ventes, « Luxury – Prestige » John Scotti ; ainsi que Pierre-Martin Généreux, représentant, Lamborghini Montréal (Photo: Francis Lalonde)

AutoJournal s’est rendu à la concession Lamborghini Montréal quelques semaines après son ouverture officielle, afin de s’entretenir avec Pasquale Scotti et d’y découvrir ses nouvelles installations.

Depuis le 1er novembre, Montréal compte sur son territoire une concession entièrement consacrée à la marque Lamborghini. Bien que le groupe John Scotti possédait déjà la bannière italienne depuis 1979, faisant de lui le plus vieux détaillant de Lamborghini au monde, aucun édifice n’était encore spécifiquement dédié à la vente de ces voitures de luxe de haute performance. C’est d’ailleurs à la demande des dirigeants de Lamborghini qu’une nouvelle concession fut inaugurée en bordure de l’autoroute 40, à Kirkland.

« En déménageant dans l’Ouest-de-l’Île, nous nous rapprochons davantage de notre clientèle, qui vient majoritairement d’ici, explique Pasquale Scotti, directeur général de Lamborghini Montréal. Du même coup, nous sommes aussi plus près de nos concurrents, qui transfèrent de plus en plus leurs activités commerciales dans la région. »

Beaucoup d’espace intérieur

Le groupe John Scotti a arrêté son choix sur un édifice déjà existant afin d’y implanter son nouveau concessionnaire Lamborghini. Dans le passé, cet immeuble avait déjà abrité la concession BMW Auto Jalbert il y a un peu plus de sept ans. Depuis, aucun autre commerce ne s’y était établi.

« Nous avons choisi ce bâtiment pour de nombreuses raisons, souligne M. Scotti. Tout d’abord, la localisation est idéale. Nous sommes tout près de l’autoroute et la concession est facilement accessible. De plus, nous cherchions à nous établir dans un immeuble où nous aurions beaucoup d’espace intérieur pour l’entreposage de nos véhicules. Avec une marque aussi prestigieuse que Lamborghini, il est impossible de présenter une voiture aux clients à l’extérieur ; de là toute l’importance d’avoir une grande surface de présentation. Nous avons ainsi une salle d’exposition au premier niveau qui fait 1200 m2 (13 000 pi2), en plus d’une deuxième salle de 2300 m2 (25 000 pi2) située au sous-sol. »

Neufs et usagés

Au total, le nouvel immeuble accueille 25 employés permanents dont six mécaniciens, quatre membres du département d’esthétique ainsi que huit vendeurs. Parmi ces derniers, trois sont attitrés à la vente de véhicules neufs Lamborghini, alors que les cinq autres représentants vendent des véhicules usagés de luxe. Il faut mentionner qu’en plus d’implanter leur bannière Lamborghini dans cette nouvelle concession, le groupe John Scotti y a aussi déménagé sa bannière « Luxury – Prestige », qui vend des véhicules d’occasion de marques luxueuses telles que McLaren, Ferrari, Porsche, Mercedes et BMW.

Augmentation des ventes

En plus de se rapprocher de sa clientèle cible avec ce déménagement, l’administration du groupe John Scotti vise une augmentation annuelle de ses ventes de véhicules neufs et usagés d’environ 5 à 10 %. « Pour l’année 2014, nous devrions avoir vendu plus de 30 voitures neuves, mentionne le directeur général. Du côté de la bannière « Luxury – Prestige », nous vendrons approximativement 300 véhicules, dont 40 Lamborghini usagées. C’est une augmentation appréciable par rapport à l’an dernier. »

Même si l’ouverture de cette concession n’est officialisée que depuis quelques semaines, les répercussions se font déjà sentir, selon M. Scotti. « Après seulement deux semaines, nous avions plus d’une quinzaine de voitures de vendues. Notre soirée d’ouverture – qui a eu lieu à la fin d’octobre – a généré à elle seule la vente de quatre véhicules neufs Lamborghini. »

Une ambiance familiale

La concession, située sur un terrain de près de 15 000 m2 (150 000 pi2), propose aux clients deux salles d’attente avec des sofas des plus confortables et des téléviseurs, une boutique de vêtements et d’articles aux couleurs de la marque Lamborghini, ainsi qu’un bar offrant nourriture et café. « Nous avons voulu créer une ambiance chaleureuse et accueillante pour notre clientèle. Nous comptons plusieurs membres de notre propre famille qui travaillent au sein du groupe John Scotti. C’est pourquoi nous souhaitons mettre de l’avant cette atmosphère familiale. Nous désirons donc que les gens se sentent chez eux ici ; pas seulement à leur arrivée, mais tout au long du processus de vente. Nous ne mettons jamais de pression sur les clients, et nous comptons beaucoup sur les références de ceux-ci. »

Une clientèle bien renseignée

Pasquale Scotti souligne d’ailleurs que la vente de véhicules neufs Lamborghini se déroule de manière très différente de celle de véhicules luxueux usagés. « Les voitures neuves arrivent ici au compte-goutte. Nous avons toujours moins de cinq unités neuves en stock, puisqu’elles se vendent très rapidement. Il faut dire que les clients savent ce qu’ils veulent et arrivent ici avec une idée bien précise de ce qu’ils recherchent. Ça facilite beaucoup la transaction, comparativement à l’usagé où il y a davantage de négociation. »

Une autre bannière de luxe ?

Bien que l’ouverture de Lamborghini Montréal soit très récente, le groupe John Scotti entrevoit déjà la possibilité d’intégrer une seconde bannière de voitures luxueuses à ce nouvel édifice. Même si l’espace disponible serait amplement suffisant pour réaliser un tel projet, M. Scotti demeure très vague quant à l’identité de la marque qui pourrait se retrouver aux côtés des véhicules Lamborghini. « Ça pourrait être Maserati, Aston Martin, Bentley, Rolls-Royce… On n’a pas vraiment encore d’idée précise. Pour l’instant, nous nous concentrons sur Lamborghini. C’est notre priorité. »

 

 

Paratagez-le !