Mercedes-Benz Saguenay : pionnière du prestige en région

AutoJournal

Les propriétaires Daniel Côté et Laval Boulianne, respectivement directeur général et président de Mercedes-Benz Saguenay
(Photos : Jean Rodier)

Qui a dit qu’il fallait absolument se ruiner pour conduire une voiture de prestige ? Les propriétaires de Mercedes-Benz Saguenay ont fait le pari de convaincre les Bleuets que le luxe est plus accessible qu’ils le croient.

Implantée depuis maintenant cinq ans dans l’arrondissement de Chicoutimi, Mercedes-Benz Saguenay est la première et la seule concession de véhicules de prestige à desservir les régions du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord.

La succursale de la marque allemande a été construite au printemps 2009 grâce à un investissement de plus de 2 M$. Ses propriétaires, Laval Boulianne, président, Richard Boudreault, investisseur, et Daniel Côté, directeur général, possèdent également Saguenay Volkswagen.

L’an dernier, Mercedes-Benz Saguenay a doublé la taille de son bâtiment, en injectant 1,7 M$ dans l’entreprise. D’une superficie de 1672 m2 (18 000 pi2), il peut exposer jusqu’à sept véhicules. À l’extérieur, le terrain de 6039 m2 (65 000 pi2) accueille un inventaire de 50 à 60 voitures, VUS et fourgons commerciaux.

Parmi les meilleurs au Canada

« Le créneau des véhicules de prestige n’était pas offert au Saguenay ; nous étions pourtant convaincus qu’il y avait du potentiel pour ce type de marché en région », explique Daniel Côté, copropriétaire et directeur général de la concession. Jusqu’à maintenant, les affaires vont bien et l’équipe de 14 employés – qui souhaitait vendre 225 voitures par année – est sur le point d’atteindre son objectif.

En moins de cinq ans, la succursale de la marque allemande a été nommée deux fois « concessionnaire étoile ». Remise aux 10 meilleurs concessionnaires Mercedes-Benz agréés du Canada, cette distinction souligne le rôle des gestionnaires et du personnel dans le succès des marques Mercedes-Benz, AMG, smart et Sprinter.

Ce prix est octroyé en fonction des performances globales des départements des ventes de véhicules neufs et d’occasion, de service, des pièces et de la satisfaction de la clientèle.

M. Côté dit compter beaucoup de professionnels parmi ses clients, mais aussi un nombre grandissant de jeunes et de couples de tous les milieux.

Le luxe accessible

« Les gens disent souvent qu’ils n’iraient pas chez un concessionnaire de voitures de prestige, parce que ce serait au-dessus de leurs moyens, signale le propriétaire. Ce n’est pas parce que nos voitures sont dites « de luxe » qu’elles ne sont pas abordables. »

ll souligne que le GLA, la CLA, la Classe B, la Classe C et le GLK sont à la portée de plusieurs bourses : « Il y a quelques années, Mercedes-Benz a décidé de rendre sa gamme de véhicules accessible à un plus grand nombre de personnes. »

Le meilleur vendeur de la concession est la Classe C 4Matic, un modèle phare de la marque. Le GLA n’est pas loin derrière, selon M. Côté. Il s’agit d’un hybride entre la voiture et le petit VUS. Dans le marché, les gens se tournent de plus en plus vers les multisegments et les petits VUS ; cette tendance s’observe aussi en région.

Par ailleurs, Mercedes-Benz Saguenay possède un vaste choix de véhicules d’occasion certifiés, qui sont inspectés en 150 points avant d’être mis en vente. Ils sont également offerts avec une garantie de deux ans ou 40 000 km.

L’essor du volet commercial

Il n’y a pas que des particuliers qui achètent chez Mercedes-Benz Saguenay, puisque les clients commerciaux représentent environ 15 % de sa clientèle.

C’est notamment en raison de la popularité du Sprinter que les propriétaires de la concession ont doublé leur superficie. « Les Sprinter sont de gros véhicules de travail pouvant transporter jusqu’à 12 passagers. Comme ce segment prenait de plus en plus de place, nous commencions à être à l’étroit. »

« Nous sommes parmi les seuls détaillants à offrir des fourgons 4×4, note M. Côté. Dans une région où la neige est abondante, bon nombre de conducteurs recherchent un véhicule à quatre roues motrices ; le Sprinter est tout indiqué. »

Cet automne, la concession propose également le Metris, un fourgon de taille intermédiaire qui peut transporter jusqu’à sept passagers lorsqu’il est équipé de sièges.

Bâtiment écoénergétique

Lors de la construction de Mercedes-Benz Saguenay, ses propriétaires ont opté pour la géothermie, même si cette option coûtait 75 % plus cher qu’un système conventionnel de régulation de la température. Ce procédé, propre et renouvelable, utilise l’énergie du sol pour répondre aux besoins de chauffage et de climatisation de l’entreprise. À long terme, ils réaliseront d’importantes économies sur leurs coûts énergétiques.

L’automobile, une vocation

Véritables mordus d’automobiles, les propriétaires de Mercedes-Benz Saguenay ont accumulé près de 40 ans d’expérience dans le domaine. Pour M. Côté, il s’agissait d’une véritable vocation, lui qui est diplômé de l’Institut canadien de l’automobile du Georgian College. Quant au président, Laval Boulianne, il agit comme un mentor en consolidant les liens entre les employés des différents départements et en leur insufflant sa motivation et sa passion.

« Nous croyons que l’excellence de notre service à la clientèle peut faire une réelle différence, mentionne le directeur général. Voilà pourquoi tous les véhicules qui entrent au département de service, même pour une réparation mineure, sont lavés gratuitement. En prenant soin des clients de la sorte, les propriétaires espèrent qu’ils deviendront eux aussi des ambassadeurs d’un luxe accessible en région. »

AutoJournal

La dynamique équipe de mécaniciens composée de Sébastien Maltais, Stéphane Maltais, Pierre-Luc Gagnon, Pierre-William Bergeron et Nicolas Godin.

AutoJournal

Lumineuse et épurée, la salle d’exposition de Mercedes-Benz Saguenay, agrandie l’an dernier, peut accueillir jusqu’à sept véhicules.


Paratagez-le !