Rolls-Royce Motor Cars Québec : du luxe, de l’entrée à la sortie

Rolls-Royce Motor Cars Québec : du luxe, de l'entrée à la sortie
À l’avant de la concession, figurent quelques modèles Rolls-Royce, notamment la Ghost Series II 2018 et la Wraith 2018. (Photos : Caroline Morneau)

Gad Bitton, propriétaire de Rolls-Royce Québec, a vu grand pour sa concession située à Montréal. La bâtisse neuve au design impressionnant fait rayonner la marque au pays.

Il existe quatre succursales Rolls-Royce au Canada, soit à Toronto, à Vancouver, à Calgary et à Montréal. Gad Bitton est propriétaire depuis 2010 de la seule concession de la marque au Québec. Celle-ci a récemment déménagé au 8525 boulevard Décarie, dans une toute nouvelle construction inaugurée en juin. Véritable oeuvre d’art, l’immeuble a été conçu par la firme d’architecture locale GKC.

« Il était vraiment important pour moi que tout soit fabriqué avec des matériaux achetés au Québec. J’adore Montréal, j’adore le Québec. J’ai vraiment insisté pour mettre en valeur les talents locaux pour la conception et la construction de la bâtisse », affirme M. Bitton.

D’une superficie de 7432 mètres carrés (80 000 pieds carrés), l’établissement présente une grande salle d’exposition qui a fière allure avec ses plafonds hauts, ses grandes baies vitrées et sa mezzanine avec salon privé, spécialement aménagée pour le confort des clients. Ces derniers sont même accueillis, dès leur arrivée, par un voiturier qui place leur véhicule dans le stationnement souterrain de l’immeuble.

« On a mis le paquet pour que la concession se démarque au Canada et en Amérique du Nord, ajoute M. Bitton. Nous sommes les seuls chez Rolls-Royce à proposer un service de voiturier, et nous sommes les premiers à représenter la nouvelle image de la marque au Canada. »

Gad Bitton, propriétaire de Rolls-Royce Motor Cars Québec

Entrepreneur dans l’âme

Gad Bitton raconte avoir immigré dans la Belle Province alors qu’il n’avait qu’un an. C’est le Québec, dit-il, qui lui a par la suite permis de devenir l’homme d’affaires influent qu’il est aujourd’hui.

En 1995, il a fait l’acquisition de la compagnie de location Holand Leasing, dont le point d’ancrage se situe sur le boulevard Décarie. Vingt ans plus tard, la bâtisse est détruite pour laisser place au nouvel édifice présentant les bannières Rolls-Royce et Karma sous un même toit. Les locaux de Holand Leasing sont maintenant aménagés au deuxième étage.

« Les trois entreprises sont rapatriées au même endroit, ce qui facilite la gestion, explique M. Bitton. Je possède ce terrain depuis plus de 20 ans, ce qui m’a grandement facilité la tâche pour l’implantation de la nouvelle bâtisse. »

Le boulevard Décarie, estime-t-il, était un endroit de choix pour la construction de sa concession, le secteur étant déjà occupé par plusieurs autres marques de luxe.

Outre ses entreprises à Montréal, M. Bitton est notamment propriétaire de concessions Lamborghini et Karma à Palm Beach, en Floride.

Croissance du marché du luxe

Chez Rolls-Royce Motor Cars Québec, la section avant de la salle d’exposition est dédiée à Rolls-Royce, tandis que la marque Karma occupe le côté nord. L’établissement abrite les Phantom, Phantom Drophead Coupe, Ghost, Wraith et Dawn, ainsi que le plus récent VUS Cullinan, que l’on anticipe comme meilleur vendeur à la concession. Lors de notre passage, un seul exemplaire du modèle était disponible en stock dans le stationnement souterrain.

« Nous avons toujours entre 10 et 12 véhicules neufs en stock à la fois », précise M. Bitton, ajoutant que pour les commandes, l’attente est d’environ trois mois.

Pour les clients souhaitant se procurer un véhicule hybride rechargeable, quelques exemplaires de la Karma Revero sont disposés dans la section réservée à la marque. Affichés à un prix de base de 156 000 $, ces bolides de luxe disposent d’une autonomie d’environ 80 km en mode électrique et de 480 km au total. La motorisation affiche une puissance de 403 ch.

« Avec le lancement du Cullinan, on espère vendre environ 65 voitures neuves l’an prochain, soit le double de nos ventes de 2018. Le marché du luxe est en grande croissance au Québec. Je le constate depuis sept ans. »

Si les ventes de véhicules neufs vont bon train, la concession accepte également les retours de location et alloue une section entière aux véhicules d’occasion, toujours dans la niche du luxe, évidemment. Des Porsche, des Lamborghini, des Jaguar, des Land Rover et bien sûr des Rolls-Royce de quelques années d’usage : il y en a pour tous les goûts dans la grande salle d’exposition.

Bâtir sa Rolls-Royce

Si les prix de base des modèles Rolls-Royce neufs exposés lors de notre passage variaient entre 370 000 et 450 000 $, les options à ajouter sont sans limite, tout comme le montant final de la facture…

Une section de la concession que les employés nomment « le configurateur » est même dédiée à la conception de véhicules sur mesure. Le client a la liberté de tout choisir, de la couleur de la carrosserie aux matériaux utilisés pour la finition intérieure. Le conseiller en vente peut y passer des heures avec un acheteur désireux de se procurer une pièce unique et personnalisée.

« Ici, nos clients sont traités aux petits soins. Tout est conçu pour que leur expérience soit parfaite, que ce soit pour l’achat d’un véhicule ou pour l’attente durant l’entretien au département de service. »

Paratagez-le !