Le 75e Salon de l’auto de Montréal prend son envol

Le 75e Salon de l'auto de Montréal prend son envol
Le Kikai, un concept dévoilé en primeur nord-américaine par Toyota, place le conducteur et la mécanique au coeur du bolide. (Photos : Josée Hamelin)

La 75e édition du Salon international de l’auto de Montréal, organisée par la Corporation des concessionnaires d’automobiles de Montréal (CCAM) a officiellement ouvert ses portes au public le 19 janvier et se poursuivra jusqu’au 28 janvier.

Signe que les temps changent, les motorisations alternatives y sont de plus en plus présentes alors qu’au-delà de 40 modèles hybrides ou électriques y sont proposés, comme l’a souligné la ministre de l’Environnement Isabelle Melançon. Il faut dire que l’adoption de la norme québécoise zéro émission, qui oblige les constructeurs à vendre un ratio de véhicules verts depuis le 11 janvier, n’est probablement pas étrangère à cet croissance.

Toutefois, si les véhicules électriques et hybrides commencent à se tailler une plus grande place sur le marché, les camions légers, qui englobent les multisegments, les véhicules utilitaires et les camionnettes ne sont pas en reste, eux qui représente 70 % des ventes automobiles canadiennes et qui ont fait l’objet de plusieurs primeurs canadiennes.

Voici donc ce qui a retenu notre attention lors de la journée de presse.

C’est en compagnie de jeunes danseurs et de musiciens jouant « Baby you can drive my car » que Mitsubishi a dévoilé son Outlander PHEV, un prometteur VUS de cinq places offert à partir de 42 998 $. À la tête de l’entreprise depuis avril 2017, Tony Laframboise participait à son premier Salon de Montréal en tant que président canadien de la marque. (Photo Luc Gagné)
Dany Lemelin et François Boisvert, respectivement président du Salon International de l’auto de Montréal et président de la Corporation des concessionnaires d’automobiles de Montréal (CCAM), qui organise le Salon, étaient très fiers d’inaugurer cette édition historique.
Michael Ricciuto, directeur canadien de Genesis et Patrick Danielson responsable des relations publiques posent avec la G70. Selon eux, il s’agit du plus important modèle de l’histoire de la marque qui veut attirer une clientèle plus jeune. Ils ont rappelé que deux boutiques Genesis ouvriront ce printemps, une au Carrefour Laval et l’autre au centre-ville de Montréal.
Pendant que son porte-parole Guillaume Lemay-Thivierge se faisait voler la vedette par sa conjointe, Émilie Bégin, Hyundai a montré le Kona, un multisegment sous-compact destiné à une clientèle jeune et urbaine. Don Romano, PDG de la marque, a annoncé le lancement prochain de « Rechargez ici », un système de recharge mobile pour véhicules électriques.
BMW a quatre primeurs canadiennes au Salon, dont son multisegment sous-compact X2. Ce petit dernier de la gamme X a été dévoilée par Alain Laforest, directeur général de BMW dans l’Est du Canada et devrait être disponible dès le mois de mars. Mû par un moteur TwinPower Turbo, il dispose 228 ch et atteint le 0 à 100 km/h en 6,5 secondes.
Catherine Fortin LeFaivre d’Impact Affaires publiques a divulgué les résultats d’un sondage réalisé auprès de 2000 milléniaux pour la CADA. Il révèle que 68 % n’ont jamais envisagé travailler dans une concession automobile. D’ici un mois, la corporation automobile va lancer un programme national de jumelage qui associera des travailleurs à des concessionnaires de leur milieu.
« Subaru célèbre 40 ans en sol Canadien », a mentionné Richard Fabien, DG québécois de la marque en dévoilant l’Ascent, un VUS pleine grandeur pouvant transporter jusqu’à 8 occupants et qui sera équipé du système de sécurité Eyesight de série. Son président Canadien Yasushi Enami était très satisfait de la croissance de 8,7 % de la marque par rapport à 2016 et du record de 54 570 unités vendues l’an dernier.
Plus large, plus haute et plus longue, afin d’améliorer le confort de ses passagers, la Forte 2019 permettra de consolider les efforts déployés par Kia pour faire briller la marque. Le président et chef de la direction de KIA, Sean Yoon pose aux côtés de la berline compacte qui arrivera en concessions à l’automne.
Mark Khoury, directeur du marketing de Cadillac a présenté le concept Escala un V8 biturbo dont les plans influenceront les prochains modèles. Le constructeur va réviser ses véhicules à l’échelle mondiale et prévoit sortir un modèle tous les 6 mois jusqu’en 2021. Sur l’Escala les phares avant minces confèrent à la voiture une signature visuelle distinctive.
Directeur d’Infiniti Canada, Adam Paterson, a exposé le QX 50 2019, un VUS propulsé par un moteur à compression variable VC-turbo de 4 cylindres de 2,0 litres qui déploie 268 ch. En vente au début de l'été, ce VUS sera très important pour la marque, a-t-il indiqué, puisqu’il se positionne au bon moment dans un créneau qui connaît une des plus fortes croissances.
Le constructeur le plus récompensé par l’AJAC à Montréal a présenté le E-Pace, un VUS plus petit que le F-Pace offert à partir de 42 700 $. Celui-ci dispose de l’ADN des voitures sport de Jaguar, assure Wolfgang Hoffmann, PDG de la marque, et plaira aux jeunes clients qui ont besoin d’espace et qui recherchent une conduite dynamique (de 246 à 296 ch).
Complètement redessiné pour 2018, le Jeep Wrangler – qui sera disponible en trois versions : Sport, Sport S et Rubicon – a été décrit par Scott Tallon, directeur de la marque pour l'Amérique du Nord. Plus performant, le modèle iconique offre selon lui plus de confort, une plus grande économie de carburant et peut accueillir des roues d’une dimension allant jusqu’à de 33 pouces.
Surfant sur une croissance des ventes de 10 % en 2017, Lexus a dévoilé le RX L, une version plus spacieuse de son VUS le plus vendu au Canada. Cette version, qui peut transporter jusqu’à 7 passagers grâce à sa 3e rangée de sièges a été présenté par la directrice de Lexus Canada, Jennifer Barron. Le RX L sera disponible ce printemps à un prix de départ de 66 050 $.
Charles St-Roch, de la concession McLaren Montréal, a parlé des caractéristiques de la 720 S Velocity, un projet de McLaren Special Operation, dont la peinture a nécessité, à elle seule, plus de 300 heures de travail. Avec ses pièces et son capot en fibre de carbone, la supervoiture se détaille à partir de 176 000 $. (Photo : Luc Gagné)
« Nous avons plusieurs années électrisantes devant nous », a affirmé Brian D. Fulton, président de Mercedes-Benz-Canada. À partir de 2018, Mercedes va commencer à offrir des solutions électriques dans tous les segments, sous sa gamme EQ, dont le GLC 350e 4MATIC se veut un aperçu. Mercedes-Benz a enregistré 52 298 ventes en 2017 au pays, en hausse de 8,2 % par rapport à 2016.
La ministre de l’Environnement du Québec, Isabelle Melançon s’est réjoui de voir que cette 75e édition du Salon de l’auto de Montréal propose plus de 40 modèles électriques ou hybrides à ses visiteurs. Elle parlé du grand appétit des Québécois pour ce type de véhicules, eux qui achètent la moitié de ceux vendus au Canada.
Disposant d’une autonomie électrique de 242 km, la LEAF 2018 a été dévoilée par des clients qui avaient commandé le véhicule sans le voir. Nissan a aussi dévoilé le Kicks, son nouveau multisegment compact d’entrée de gamme qui arrivera en concessions en juin et dont le prix sera dévoilé ultérieurement, a précisé le président canadien de Nissan, Joni Paiva.
Le nouveau président canadien de Porsche, Marc Ouayoun, a présenté la Panamera Sport Turismo ainsi que le Cayenne 2019, dont le poids total a été allégé de 65 kg. Offert à un prix de départ de75 500 $ dès la fin de l’été, il faudra débourser 92 600 $ pour la version S, et 139 700 $ pour le Cayenne Turbo qui avec son V8 biturbo de 4 L et 550 ch fait le 0 à 100 km en 4,1 secondes.
Gerry Spahn, de Rolls-Royce Amérique du Nord et Gad Bitton, propriétaire de Rolls-Royce Motor Car Québec, ont parlé de la Phantom 2018 qui avec son V12 de 6,7 L « donne l’impression de rouler sur un tapis magique » selon M. Bitton. Ils ont aussi annoncé la construction d’une nouvelle concession montréalaise à la jonction des autoroutes 40 et 15.
Toyota, qui commercialisera sa Mirai à hydrogène cette année au Québec a aussi révélé une Avalon 2019 plus dynamique. Son directeur général pour l'est du Québec, Jocelyn Daneau, a aussi dévoilé en première nord-Américaine le Kikai, un petit bolide concept qui met la mécanique en valeur puisque les pièces, habituellement cachées, y sont montrées.
Cette année, Volvo Canada sortira trois modèles, ont mentionné les directeurs des ventes et de la marque, Hugues Bissonnette et Alexander Lvovich. Ils ont dévoilé le XC 40 2019, un VUS plus spacieux, plus long et plus larges que ses compétiteurs. Offert à partir de 39 500 $, ils ont spécifié qu’avec ses 248 ch, il s’agit du plus puissant des VUS de moins de 40 000 $.
À la tête de Volkswagen Canada depuis décembre, Daniel Weissland faisait sa première présentation depuis qu’il a succédé à Maria Stenström. Il a présenté la Jetta 2019, offerte ce printemps à partir de 20 995 $. La nouvelle compacte est un peu plus haute, plus large et plus longue. Elle sera disponible avec une boîte manuelle à 6 vitesses ou l’automatique à 8 vitesses.
En 2017, Lamborghini a vendu 90 unités au pays et 3800 à l’échelle mondiale, a mentionné Bernard Durand, de Lamborghini Montréal. Il a notamment parlé de l’Avantador S, un modèle à la devanture agressive, dont les quatre roues sont directionnelles, pour une meilleure tenue de route. Et dans ce cas-ci, la tenue de route est recommandée puisque son V12 déploie 740 ch !
Arrivée au pays deux semaines avant le Salon de Montréal, le nouveau président d’Audi, Giorgio Delucchi, ne s’attendait pas à prononcer une allocution en français, ce qu’il a pourtant réussi avec brio. Il a présenté la nouvelle RS 5 Coupé ainsi que la R8 Spyder qui, avec son V10 plus, met seulement 3,3 secondes à franchir le zéro à 100 km/h, grâce à ses 610 ch.

Paratagez-le !