AutoJournal mai 2017

AutoJournal mai 2017, Premier magazine d’affaires de l’industrie canadienne des concessionnaires d’automobiles.
AutoJournal mai 2017

L’édition de mai  du magazine AutoJournal est maintenant disponible en ligne ! Vous pouvez la consulter ici, mais d’abord, quelques mots de la rédactrice en chef du magazine AutoJournal, Josée Hamelin.

Demeurer proactif

Pour la première fois de l’histoire, les ventes canadiennes pourraient fracasser les deux millions d’unités en 2017, affirme Brian Murphy, vice-président au contenu et à la recherche du Canadian Black Book. Toutefois, prévient-il, en ce qui concerne le marché de l’occasion, une diminution des prix est à prévoir.

Même si les prix diminuent, pas question de baisser les bras. Rester assis sur ses lauriers en pensant que le succès va perdurer est illusoire, ont rappelé les experts réunis à l’évènement AutoDealers Innovations Series, organisé par la TADA fin mars. Parmi les pistes proposées pour augmenter votre profitabilité, celles de Jeff Clark, de Dealer On, ont de quoi faire réfléchir. Un détail me direz-vous mais les icônes de téléphones et les numéros 1 800, omniprésents sur les sites Internet, nuisent à votre référencement. Google déteste les numéros 1 800, a-t-il souligné, en précisant que le fait de proposer un numéro local génère 30 % plus d’appels.

Parlant d’appels, parmi les nombreux que vous effectuez chaque mois, il y a ceux que vous logez chez les banques, qui sont intimement liées à la réussite de vos projets. Dans notre dossier qui leur est dédié, il sera évidemment question des tendances en matière de financement. Nous vous invitons également à aller à la rencontre des équipes québécoises de quatre grandes institutions financières qui placent les besoins des concessionnaires au coeur de leurs priorités. Et puisque environ 25 % des prêts octroyés concernent le crédit alternatif, nous vous offrons aussi un survol de ce secteur en mouvement.

Qui dit secteur en mouvement peut aussi vouloir dire instabilité… Toutefois, en dépit de la pression exercée par les États-Unis pour renégocier l’ALÉNA, Carlos Gomes, économiste en chef à la Banque Scotia, se fait rassurant. Parce que les pièces automobiles peuvent franchir jusqu’à huit fois les frontières avant l’assemblage final d’un véhicule, il croit que les modifications à l’entente seront mineures et que la collaboration se poursuivra.

Il n’y a pas que les États qui doivent collaborer. Notre chroniqueuse Lyne Bourdeau souligne que les dirigeants ont un rôle à jouer pour favoriser la synergie, pas toujours évidente, entre conseillers aux ventes et directeurs financiers. Afin de réconcilier ces départements qui contribuent grandement à votre rentabilité, il faut jouer en équipe, avec harmonie et proactivité !

Bonne lecture !

Cliquez ici pour lire AutoJournal mai 2017

AJ05

Paratagez-le !