AutoJournal juillet 2017

AutoJournal juillet 2017
AutoJournal juillet 2017

L’édition de juillet du magazine AutoJournal est maintenant disponible en ligne ! Vous pouvez la consulter ici, mais d’abord, quelques mots de la rédactrice en chef du magazine AutoJournal, Josée Hamelin.

Les vrais talents

La population active de la province décline peu à peu, ce qui forcera les employeurs du domaine automobile et d’autres secteurs économiques à user d’ingéniosité pour augmenter leur efficacité, afin de produire autant avec moins de ressources humaines. C’est du moins ce qu’a mentionné Richard St-Pierre d’Emploi-Québec lors du Sommet RH du CSMO-Auto, en soulignant que « les défis liés au recrutement ne font que commencer ».

Parmi les points à retenir de ce rendez-vous annuel, plusieurs experts ont remarqué que les entreprises se donnent beaucoup de mal pour rechercher les meilleurs talents, alors que ceux-ci se trouvent bien souvent parmi leurs employés. Il faut prendre soin de son personnel autant que de ses clients, puisqu’il est intimement lié à la viabilité de l’entreprise et que son plein potentiel est rarement exploité à 100 %.

Entre le stress qui immobilise et la poussée d’adrénaline qui incite au dépassement de soi, où se situent vos employés face aux objectifs liés aux bonis ? Vous pourrez en apprendre davantage sur le sujet dans cette édition estivale consacrée aux ressources humaines. Notre dossier se penche également sur les obstacles qui freinent l’évolution des femmes dans l’industrie et sur les façons d’éviter que vos perles rares ne décident d’aller grandir chez vos concurrents.

Les façons de communiquer sont évidemment liées au rendement et à l’engagement obtenus de la part de votre personnel. Si les spécialistes s’entendent pour dire qu’une rétroaction négative est contreproductive, ne pas donner de rétroaction peut aussi être néfaste. « Les employés qui reçoivent une rétroaction constructive sont jusqu’à 20 fois plus engagés que ceux qui n’en reçoivent pas, a mentionné Émilie Yergeau, candidate au doctorat en psychologie organisationnelle. Et les gestionnaires qui mettent l’emphase sur les forces des employés sont 30 fois plus susceptibles de générer de l’engagement. »

Parlant d’engagement, François Boisvert, de Boisvert Ford, vient d’entamer un premier mandat à la tête de la Corporation des concessionnaires d’automobiles de Montréal. Vous pourrez en apprendre davantage sur ce chef de file accompli et sa vision dans l’entrevue dédiée à son parcours. Une chose est certaine, sa présidence sera tout sauf ennuyante !

Nous vous souhaitons un été agréable en vous invitant à nous suivre sur Autosphere.ca.

Bonne lecture !

Cliquez ici pour lire AutoJournal juillet 2017

AutoJournal juillet 2017

Paratagez-le !