AutoJournal septembre 2018

AutoJournal septembre 2018
AutoJournal septembre 2018

L’édition de septembre du magazine AutoJournal est maintenant disponible en ligne ! Vous pouvez la consulter ici, mais d’abord, quelques mots de la rédactrice en chef du magazine AutoJournal, Josée Hamelin.

Je navigue, donc j’existe !

Plus de la moitié de la population mondiale est maintenant connectée à Internet. C’est ce que révélait le rapport de We Are Social et Hootsuite publié en début d’année. Cet accroissement est surtout attribuable à la progression du mobile, qui génère de nouvelles façons de communiquer, de s’informer, mais aussi de travailler, comme vous pourrez le lire dans cette édition de septembre dédiée à l’univers numérique.

La technologie facilite possiblement votre quotidien, en rehaussant la confiance du client qui laisse sa voiture au service pour une réparation et qui recevra via mobile photos ou vidéos des travaux à effectuer. En matière de financement et d’assurance, elle permettra bientôt au nouvel acquéreur de faire une présélection des produits désirés, afin de limiter le temps passé dans le bureau du directeur commercial.

En fait, la vitesse à laquelle la transformation technologique s’effectue rendra les trois prochaines années plus déterminantes que les 50 dernières l’ont été pour l’industrie, souligne notre spécialiste de la relation client, Yanick Jomphe, en citant une étude de KPMG. J’ajouterais à cela que l’on n’a même pas idée de la complexité des innovations bientôt à notre portée…

Il y quelques semaines, lors d’une tribune radiophonique, un expert du marketing parlait de caméras à infrarouge, installées dans de chics boutiques new-yorkaises, qui pourront bientôt envoyer des offres personnalisées au client pendant qu’il magasine, en fonction des émotions ressenties lorsque son regard se pose sur certains items.

Toutefois, qui dit personnalisation dit invariablement protection des données. Si l’industrie fait bonne figure au chapitre de la sécurité des renseignements personnels (coordonnées, informations bancaires, score de crédit), il reste du chemin à parcourir quant à la suppression systématique des données stockées lors de la revente.

Au cours de ma dernière expérience d’achat, j’aurais pu me rendre au domicile de l’ancienne propriétaire ainsi que dans les lieux qu’elle avait l’habitude de fréquenter, puisque ces coordonnées n’avaient pas été supprimées de l’historique de navigation.

De nos jours, naviguer sur Internet est pratiquement devenu un réflexe. À la moindre interrogation, on sonde le Web dans l’espoir d’une réponse immédiate. Quant aux médias sociaux, ils vous permettent de transformer chacunes de vos initiatives en source d’un buzz.

En tant que concessionnaire, vous devez être conscient de cette vague. L’analyser, la comprendre et surtout déterminer comment elle peut transformer votre relation client et vous permettre de passer au niveau supérieur.

Bonne lecture !

Cliquez ici pour lire AutoJournal septembre 2018


Paratagez-le !