AutoJournal novembre 2018

AutoJournal novembre 2018
AutoJournal novembre 2018

L’édition de novembre du magazine AutoJournal est maintenant disponible en ligne ! Vous pouvez la consulter ici, mais d’abord, quelques mots de la rédactrice en chef du magazine AutoJournal, Josée Hamelin.

Des pratiques revues et corrigées

Devant un danger ou l’adversité, l’humain a tendance à fuir ou à combattre… C’est malheureusement trop souvent ce qui se passe dans le bureau du directeur commercial.

La plupart des consommateurs ignorent les rouages du crédit, des garanties et des protections automobiles. Ça tombe bien, parce que vous avez en concession un expert prêt à les aider.

Toutefois, il se peut que la personne qui occupe ce poste le trouve peu valorisant. En effet, l’an dernier, lors de la conférence DealerTalk organisée par Kijiji, on mentionnait que de tous les départements mesurés par l’Indice de satisfaction de la clientèle (CSI), le financement et l’assurance (F & A) figure parmi ceux qui obtiennent les pires scores.

Pourquoi ? Possiblement à cause de la pression exercée sur les directeurs commerciaux pour qu’ils atteignent leurs cibles de performance, lesquelles contribuent à rentabiliser les concessions. Ne dit-on pas qu’il s’agit du « département le plus rentable au pied carré » ?

Pour en avoir discuté avec des experts, ils confirment que la plupart des gens s’y connaissent peu et que les informations fournies ne leur permettent pas toujours de faire un choix éclairé. L’Autorité des marchés financiers (AMF) abondait aussi dans ce sens, elle qui a récemment resserré les règles – en collaboration avec différents acteurs du milieu automobile – pour que les consommateurs bénéficient d’une plus grande transparence.

L’industrie s’adapte comme elle l’a toujours fait, mais il lui faudra un certain temps pour changer les perceptions envers ce bureau. Des outils numériques commencent à faire leur apparition sur le marché, permettant au client de passer moins de temps avec le directeur financier tout en obtenant une information uniforme et concise.

À Québec, le milieu scolaire et celui des entreprises se sont ralliés pour mettre sur pied un premier programme de formation professionnelle public visant à améliorer les pratiques, tout en redorant le blason de ces spécialistes du financement automobile.

Dans cette ère de l’expérience client où tout est mis en oeuvre pour outrepasser les exigences du consommateur, j’ai confiance que bientôt – un peu comme c’est le cas lors d’une visite chez le dentiste ou durant la période des impôts –, on réalisera que la réalité est beaucoup plus clémente que les scénarios que l’on avait imaginés.

Sur ce, je vous souhaite une bonne lecture de cet avant-dernier numéro de l’année, qui porte sur les produits et services dispensés par le département de financement et d’assurance.

Cliquez ici pour lire AutoJournal novembre 2018

 

 

Paratagez-le !