AutoJournal février 2019

AutoJournal février 2019
AutoJournal février 2019

L’édition de février du magazine AutoJournal est maintenant disponible en ligne ! Vous pouvez la consulter ici, mais d’abord, quelques mots de la rédactrice en chef du magazine AutoJournal, Josée Hamelin.

Une question de reconnaissance

Vous dépensez des sommes colossales pour obtenir des leads (listes de clients potentiels) et réussir à positionner votre entreprise comme étant LA destination de choix. Or, allouez-vous des ressources suffisantes pour que l’expérience fluide et enrichissante vécue en ligne se transpose en concession ?

À ce stade, le défi est le même pour les marchands d’occasion et les concessionnaires. Il consiste essentiellement à bâtir des ponts par-delà la résistance du client, afin de gagner sa confiance et l’amener à acheter.

L’image de marque – qui est l’objet de notre dossier de février – consiste en ces petites choses qui l’ont poussé à entrer dans votre salle d’exposition plutôt que dans celle de votre compétiteur.

Elle passe par l’ambiance, le décor, le confort, mais aussi par la renommée acquise par un modèle, une marque, un vendeur ou un dirigeant. Cette image se nourrit au cours des minutes passées à l’extérieur de votre bureau, entre autres pour saluer cette cliente qui vous a acheté sa toute première voiture et qui vous fait toujours confiance 30 ans plus tard.

Chaque employé doit adhérer aux valeurs de l’entreprise, mais aussi se distinguer par son service, son accueil et son empathie – surtout dans le cas du service après-vente – pour faire en sorte que le client ait envie de revenir.

Il s’agit aussi de perceptions, parce qu’au-delà des distinctions, des études de marché et de la publicité, ce que pense un ami, un proche ou un voisin d’une marque ou d’un modèle a souvent une grande influence sur la décision d’achat du client.

Vous connaissez le dicton : « Parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais parlez-en ! » Bref, si vous avez laissé le client indifférent, les probabilités qu’il achète chez vous sont minces. Toutefois, si vous parvenez à lui inspirer un sentiment de sécurité et de transparence en lui montrant que vous partagez ses valeurs, vos chances de réussite seront multipliées.

Il y a sans doute dans vos souvenirs un professeur qui a cru en vous et vous a donné le courage d’avancer alors que vous doutiez. Pourquoi ne pas vous inspirer de cette personne en incarnant ce guide bienveillant qui a à coeur la satisfaction des besoins du client et le respect de son budget ?

En cette ère de likes et de rapidité, le consommateur ne cherche pas seulement un processus de vente éprouvé, il souhaite un contact humain au cours duquel il sera reconnu et considéré.

Cliquez ici pour lire AutoJournal février 2019

Paratagez-le !