MecaManager veut rentabiliser le service

Samuel Théberge-Duchesneau et Denis Tardif, contrôleur et pdg de Suly, Stratégies de fidélisation. (Photo : Josée Hamelin)

Offert pour la première fois au Canada par l’entreprise de fidélisation automobile Suly, MecaManager – qui est déjà distribué en Europe sous le nom de MecaPlanning – veut aider les concessionnaires à améliorer le rendement au département de service.

Denis Tardif, président-directeur général de Suly, a invité Richard Bogatzky, directeur général de 3DSoft, à présenter ce logiciel d’amélioration de la performance et de gestion organisationnelle à des concessionnaires québécois. Il s’agit d’un outil collaboratif qui contribue à responsabiliser les employés, de l’accueil du client jusqu’à ce qu’il reparte avec son véhicule.

À une époque où la plupart des consommateurs achètent sur le Web, la plateforme permet entre autres de réserver un rendez-vous au service en ligne. Le jour du rendez-vous, le client reçoit l’état d’avancement des travaux, par texto, et est aussi avisé lorsque son véhicule est prêt. S’il ne peut pas le récupérer, il peut répondre au texto pour en informer son concessionnaire. De plus, le logiciel dispose de 350 animations sur les pneus et les différents composants automobiles, afin d’aider le consommateur à prendre une décision éclairée sur le travail à effectuer.

Avec les pertes de temps éliminées par cet outil, ses promoteurs disent être conservateurs en estimant l’augmentation de la productivité à 15 %. Actuellement disponible dans 33 pays, MecaManager est déjà utilisé par 19 000 utilisateurs dans 1200 points de vente. Au Québec, il faudra débourser environ 3700 $ pour les cinq jours de démarrage et d’intégration et ensuite, un frais mensuel variant de 700 à 1145 $, sera appliqué.

Paratagez-le !