Septembre, synonyme de record

Les ventes canadiennes ont affiché un autre mois record en septembre. (Graphique : Banque Scotia)

Le plus récent rapport de ventes automobiles de l’économiste en chef à la Banque Scotia, Carlos Gomes, indique une cadence soutenue des ventes automobiles au Canada, avec des chiffres record pour le mois de septembre.

Le secteur a connu une augmentation de 8 % comparativement à la même période l’année dernière. D’autre part, les ventes de 2017 enregistrent jusqu’à maintenant une augmentation de 5,5 % par rapport à 2016. La progression de ventes annualisées est estimée à 2,07 millions d’unités vendues le mois dernier, tandis que la moyenne depuis le commencement de l’année est de 2,046 millions d’unités vendues.

Toujours selon ce rapport, les ventes de camions légers ont grimpé de 10 % comparativement à l’année dernière, portées par une augmentation annuelle de près de 20 % pour les constructeurs de véhicules importés. Les ventes de septembre ont ainsi connu  l’augmentation la plus importante pour ces constructeurs depuis 2016, reflétant l’offre de véhicules utilitaires et multisegments de  plusieurs constructeurs. En revanche, rien n’est gagné, le volume de véhicules ayant baissé de 2 % depuis l’an dernier. Les berlines comptent maintenant pour moins du tiers des ventes canadiennes de véhicules neufs, soit 55 % de moins qu’il y a dix ans.

États-Unis

Pour la première fois depuis novembre 2016, les ventes américaines ont augmenté en septembre. Cette augmentation est attribuable au remplacement de véhicules endommagés par l’ouragan Harvey. D’autre part, selon Gomes, les ventes de véhicules de tourisme en septembre ont grimpé à 18,5 millions d’unités (chiffres annualisés) pour atteindre le rendement le plus élevé du cycle en cours et l’un des meilleurs résultats mensuels enregistrés. Globalement, les ventes ont été plus importantes que prévu, la plupart des constructeurs ayant dépassé les attentes qu’ils s’étaient fixés.

Paratagez-le !