Le niveau annualisé grimpe à 2,1 M d’unités

Le niveau annualisé grimpe à 2,1 M d’unités
Le niveau annualisé moyen, depuis le début de 2018, se situe à environ 2,03 unités, soit un peu moins que celui de l’an dernier à pareille date, alors qu’il se situait à 2,04 millions d’unités. (Photo : Banque Scotia)

Les ventes de véhicules neufs au Canada ont encore chuté de 1,6 % en août, par rapport au même mois en 2017. Le niveau annualisé a toutefois grimpé par rapport à juillet 2018, passant de 1,96 million d’unités à 2,1 millions.

Le niveau annualisé moyen, depuis le début de 2018, se situe à environ 2,03 millions d’unités, soit un peu moins que celui de l’an dernier à pareille date, alors qu’il se situait à 2,04 millions d’unités. Selon les calculs de l’économiste de la Banque Scotia, Juan Manuel Herrera, on prévoit la vente de 2 millions de véhicules au total cette année au pays, soit une légère diminution par rapport à 2017, avec ses 2,04 millions de véhicules écoulés.

Encore une fois, les grands constructeurs américains ont enregistré à eux trois des ventes à la baisse en août 2018, comparativement à la même période l’an dernier. Les volumes écoulés, de leur côté, ont chuté de 3,7 %. Seul Ford a enregistré un gain par rapport à l’an passé, avec des ventes en hausse de 7,1 %. GM et Fiat-Chrysler ont quant à eux obtenu des résultats à la baisse, respectivement de 10,1 % et de 9,6 %.

Aux États-Unis

En dépit d’une augmentation des volumes écoulés de 0,9 % en août, par rapport à la même période l’an dernier, le niveau annualisé qui s’élève à 16,6 millions d’unités aux États-Unis demeure plus bas que celui de 16,8 millions anticipé par les experts de l’industrie. Considérant que les ventes en août 2017 avaient été grandement affectées par les ouragans Harvey et Irma, les analystes s’attendaient à une hausse plus considérable en 2018.

Paratagez-le !