Une LEAF plus rassembleuse

Une LEAF plus rassembleuse
Nissan a présenté sa LEAF 2018 aux médias canadiens du 9 au 12 avril à Ottawa. (Photos : Josée Hamelin)

C’est une LEAF 2018 résolument plus dynamique, mais aussi plus perfectionnée sur le plan technologique et qui dispose, de surcroît, d’une meilleure autonomie que Nissan a présentée aux médias canadiens, les 9-10 et 12-13 avril à Ottawa.

« Nous avons parlé avec les consommateurs aux différentes étapes du processus d’amélioration de la voiture, a mentionné Owen Thunes, directeur de la recherche zéro émission pour Nissan Amérique du Nord. Ils nous ont mentionné qu’ils souhaitaient une plus grande autonomie ainsi que des performances bonifiées. »

Ainsi, la LEAF 2018 offre une puissance de 37 % plus élevée et un torque de 26 % supérieur. En fait, même si les batteries occupent le même espace, leur capacité a été augmentée de 33 %, pour faire passer l’autonomie de 172 à 242 km par rapport au modèle précédent. Ces changements s’expliquent entre autres par des modifications de la chimie des batteries et du processeur de l’onduleur, plus rapide, qui permet une meilleure conversion.

Un style plus consensuel

En matière de style, les efforts déployés par Nissan rendent la LEAF plus rassembleuse alors qu’elle s’apparente désormais aux modèles traditionnels. Les formes biscornues – souvent observées sur les véhicules à motorisation électrique ou hybride – ont été remplacées par des lignes plus agressives, en lien avec l’identité visuelle de la marque.

Pour souligner son côté écolo, des accents de bleus sont dispersés ici et là à l’intérieur, tandis que le terme, « Zero Emission » est fièrement affiché au bas des portières avant et à l’arrière ; comme un pied de nez aux véhicules énergivores qu’elle croise sur son passage.

Lorsque vient le temps de faire le plein d’énergie, la LEAF nécessite 40 minutes pour retrouver 80 % de sa charge sur des bornes rapides (niveau 3). Sur les recharges de niveau 2, il faut compter environ 7,5 heures pour regagner une pleine autonomie.

Dans son créneau – où elle est en compétition avec la e-Golf de Volkswagen, la Ford Focus EV, la Hyundai Ioniq électrique, la Chevrolet Bolt et la Tesla Model 3 – la LEAF veut se positionner comme une voiture abordable et polyvalente.  À ce jour, 6121 LEAF ont trouvé preneur au pays tandis qu’à l’échelle mondiale, il s’est vendu 310 000 unités de la pionnière de l’électrique chez Nissan.

Plus de détails dans notre magazine imprimé. En attendant, voyez notre photoreportage.

L’ingénieur Owen Thunes, directeur de la recherche de Nissan North America a entre autres présenté la e-Pedal et le mode Pro Pilot Assist, deux innovations technologiques présentes sur la nouvelle édition de la LEAF.
La voiture se détaille en trois modèles, S, SV et SL et son prix de départ varie de 35 998 $ à 41 998 $.
François Lefèvre, gestionnaire en chef du marketing pour la LEAF a rappelé que le partenariat entre le Nissan et le réseau FLO d’AddÉnergie a été renouvelé pour 3 ans.
À l’avant, l’emplacement de la borne de recharge a été reconfiguré à 45 degrés, afin de fournir une meilleure ergonomie aux électromobilistes. Le câble de charge de niveau 1 et de niveau 2 est également fourni.
Les principaux marchés de la LEAF sont le Québec, la Colombie-Britannique et l’Ontario où elle est éligible à des incitatifs gouvernementaux de 8000 $, 5000 $ et 14 000 $.
Afin de minimiser son empreinte écologique, Nissan a transporté les journalistes dans un autobus électrique de conception québécoise. On reconnaît ici David Limoges, de la Compagnie électrique Lion qui est basée à St-Jérôme.
Pour souligner son côté écolo, des accents de bleus sont dispersés ici et là à l’intérieur, dont dans la surpiqûre et le levier de vitesse.
Le ProPilot Assist est un système de conduite assisté qui permet de prendre une pause mentale lors de la conduite. Il s’active à la manière d’un régulateur de vitesse, lorsque la chaussée est bien délimitée. Après quelques secondes sans les mains, le système envoie un signal sonore pour solliciter la vigilance du conducteur.
La capacité des batteries a été augmentée de 33 %. La LEAF 2018 dispose de 147 ch et d’un torque de 236 li-pi qui est similaire à celui du Murano.
Les journalistes ont été invités à faire une visite de la centrale des Rapides-Farmer où les turbines électriques ont été comparées au moteur électrique de voitures comme la LEAF.

Paratagez-le !