Lamborghini Urus 2019 : Le seul « super VUS »

Lamborghini Urus 2019 : Le seul « super VUS »
Déjà presque en rupture de stock à la concession de Montréal, l’Urus 2019 s’est rapidement taillé une place de choix dans ce marché en pleine effervescence. (Photos : Lamborghini Vancouver)

Qui a dit qu’on ne pouvait pas jumeler émotion, luxe, performance… et aspect pratique ?

Lamborghini a ajouté une corde à son arc en lançant un VUS de luxe. Déjà presque en rupture de stock à la concession de Montréal, l’Urus 2019 s’est rapidement taillé une place de choix dans ce marché en pleine effervescence. S’il avait déjà exploré la niche du camion dans les années 80-90 avec le modèle tout-terrain LM002, le constructeur italien frappe un grand coup en 2019 avec un premier « super » véhicule utilitaire sport.

« Toutes les marques exotiques sortent leur VUS ou ont l’intention d’en sortir un », note Bernard Durand, DG de Lamborghini Montréal, citant en exemple Rolls-Royce avec le Cullinan et même Ferrari, qui annonce la sortie de son modèle d’ici 2022. « Il y a un marché pour ça dans le luxe ; il faut se positionner et suivre la tendance. »

Le détaillant Lamborghini situé à Kirkland a déjà vendu plus de 50 unités allouées par le constructeur pour l’année 2019, depuis l’arrivée du véhicule à la fin de 2018. Normalement, la seule concession de la marque au Québec écoule environ 50 voitures par année, tous modèles confondus – Huracàn et Aventador. L’Urus vient donc à lui seul doubler le volume de ventes de l’établissement.

« Au total, 3500 unités de l’Urus ont été fabriquées dans le monde, dont environ 200 destinées au marché canadien. Actuellement, c’est le modèle le plus populaire de la marque », précise M. Durand.

Le client type

« On a constaté la présence de nouveaux clients avec l’arrivée de ce véhicule, observe notre intervenant. Les acheteurs de l’Urus ne recherchent pas nécessairement la haute performance. Certains oui, mais pas tous. »

Le VUS, précise-t-il, marie l’aspect pratique et le confort à la sensation de légèreté. Ses principaux compétiteurs sont le Porsche Cayenne, le Bentley Bentaya et le Land Rover Range Rover. « On a vu beaucoup de clients habitués à conduire un modèle Bentley, par exemple, mais qui avaient besoin de changement et qui étaient curieux d’essayer le nouveau VUS Lamborghini. D’autres avaient déjà une Huracàn ou une Aventador comme jouet mais étaient curieux de se procurer un véhicule de la marque qui est plus pratique et qui peut se conduire à l’année », explique M. Durand, qui ajoute que le client type de l’Urus apprécie surtout le son du VUS, sa finition intérieure en cuir et l’excitation que la conduite procure. Il aime utiliser son véhicule pour aller au boulot ou pour toute autre tâche quotidienne.

L’acheteur a la liberté de concevoir un véhicule unique avec les garnitures, les coutures et les surpiqûres de son choix.

Encore de la performance

Détrompez-vous : le VUS de luxe attire une nouvelle clientèle pour la marque, oui, mais Lamborghini ne laisse pas tomber ses racines pour autant. Avec son moteur V8 biturbo qui produit 650 ch et 600 lb-pi de couple, l’Urus est le plus performant de sa catégorie. Parmi les autres détails techniques rendant le modèle unique, M. Durand explique qu’il est doté de quatre roues directionnelles, de la transmission intégrale à contrôle vectoriel actif et de la suspension pneumatique adaptative, qui crée une meilleure stabilité et une impression de légèreté malgré le gabarit imposant du véhicule.

« C’est un super VUS. C’est le plus rapide et le plus performant. Si certains aiment avoir le sentiment de conduire un paquebot lorsqu’ils achètent un VUS de luxe, d’autres recherchent plutôt la sensation de légèreté. Et c’est en plein ce que l’Urus procure. La conduite de ce véhicule est une expérience en soi. Elle génère de l’émotion. »

Si le bolide affiche un prix de base de 250 000 $, les options à ajouter peuvent facilement faire grimper la facture à 350 000 $.

Un look futuriste

La marque reste fidèle à elle-même sur le plan de la finition, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Du luxe, du luxe et encore du luxe. Vu de l’extérieur, l’Urus se distingue par ses lignes agressives et avant-gardistes qui lui confèrent un look futuriste de « super VUS », comme se plaît à dire M. Durand. Pour ajouter à l’allure sportive et dynamique, le modèle se dote de roues de 21 à 23 pouces et dispose du centre de gravité le plus bas de sa catégorie.

Dès qu’on monte à bord du véhicule, tout nous rappelle que l’on s’apprête à conduire un Lamborghini, notamment lorsqu’on jette un coup d’oeil au tableau de bord, qui suit le thème du « Y », inspiré par les modèles iconiques de la marque. Plusieurs gammes de couleurs et de matériaux – bois, aluminium, carbone, cuir – sont à la disposition de l’acheteur, qui a la liberté de concevoir un véhicule unique, avec les garnitures, les coutures et les surpiqûres de son choix.

Une conduite modulable

Le véhicule s’adapte à toutes les situations et comprend plusieurs modes de conduite, soit « Strada » pour la route régulière, « Sport » pour plus d’agilité et pour s’amuser un peu, et « Corsa » pour des performances optimales. L’Urus s’adapte aussi à la conduite tout-terrain avec les options « Neve », « Terra » et « Sabbia ». Selon le mode choisi, le centre de gravité monte ou s’abaisse.

« Le véhicule intègre toutes les fonctionnalités pratiques et les caractéristiques d’un VUS, telles que l’espace dans le coffre, le confort et la sécurité de pointe », ajoute M. Durand. L’acheteur peut même choisir l’aménagement des sièges – disponibilité de quatre ou cinq places – en fonction de ses besoins.

Que nous réserve la marque dans les années à venir ? L’Urus sera vendu en version hybride d’ici environ deux ans. Reste à voir maintenant s’il suscitera la même émotion en étant plus silencieux…

Paratagez-le !