Plus de 400 visiteurs au Salon EV/VÉ 2018

Plus de 400 visiteurs au Salon EV/VÉ 2018
La ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Isabelle Melançon, a annoncé que le Salon commercial des véhicules électriques se tiendra à Québec l’an prochain. (Photos : Caroline Morneau)

Le neuvième Salon commercial des véhicules électriques organisé par Mobilité électrique Canada (MÉC) se déroulait du 24 au 27 avril, à l’hôtel Westin d’Ottawa. Plus de 400 personnes ont assisté aux présentations et conférences.

L’an dernier, environ 360 intervenants de l’industrie du véhicule électrique s’étaient déplacés pour l’évènement. Selon les organisateurs, le Salon a non seulement attiré plus de visiteurs cette année, mais il a également rassemblé plus de gens de différents secteurs.

À titre d’exemple, des représentants du gouvernement du Yukon étaient sur place, ainsi que plusieurs nouveaux joueurs de l’industrie de partout à travers le Canada, notamment dans les milieux des parcs, des gouvernements, des bornes de recharge, des nouvelles technologies et de tous les modes de transports, entre autres.

Avec ses 70 conférenciers, l’évènement présentait 18 séances d’information et quatre panels de discussion. Aussi, 25 exposants étaient sur place pour présenter leurs produits et services. Quelques essais routiers étaient également au programme.

Lors de la cérémonie de clôture, la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Isabelle Melançon, s’est présentée pour annoncer en primeur que l’évènement d’envergure nationale sera déployé à Québec l’an prochain.

Plus de détails sur le contenu des conférences dans la prochaine édition du magazine Camauto.

Durant sa conférence, Nicolas Pocard, de Ballard Power Systems, a mentionné que, selon la tendance, 30 % des véhicules électriques commerciaux seront propulsés à l’hydrogène d’ici 2030, en Californie. L’État américain a passé une règlementation selon laquelle tous les bus de transit devront être électriques d’ici 2040.
Charlotte Argue, gestionnaire de programme chez Plug In BC - offrant du support et de l’information aux particuliers et aux entreprises qui font l’acquisition d’un véhicule électrique - explique qu’il existe plusieurs incitatifs et programmes en Colombie-Britannique spécialement destinés aux gestionnaires de parc.
La neuvième édition du Salon commercial des véhicules électriques, organisé par Mobilité électrique Canada (MÉC), se déroulait à l’hôtel Westin, à Ottawa. Des intervenants de tous les secteurs de l’électrification des transports y étaient réunis, y compris plusieurs nouveaux joueurs de l’industrie de partout au Canada.
De son kiosque, Véronique Lamy, directrice du développement des affaires, Institut du véhicule innovant, nous explique que son entreprise de Saint-Jérôme travaille sur un projet permettant aux gestionnaires de tester la rentabilité d’un parc électrique.
Marie-Ève Chapdelaine et Hugo D’Amours de Cascades racontent que leur entreprise a fait installer 23 bornes FLO au Centre-du-Québec en plus de proposer un incitatif de 2000 $ à leurs employés qui souhaitent se prévaloir d’un véhicule électrique ou hybride branchable.
Les participants au Salon étaient invités à faire l’essai d’un autobus électrique Proterra. Conçu dès le départ comme un véhicule entièrement électrique, il est doté, selon l’entreprise, de la plus grande autonomie parmi les autobus électriques zéro émission de sa catégorie.
C’est Dale Hill, fondateur de Proterra, qui conduisait l’autobus entièrement électrique, et qui, par le fait même, en profitait pour faire visiter le centre-ville d’Ottawa aux passagers.
Marilou Gosselin, coordonnatrice au ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, explique la mise en application récente d’un système de crédits à atteindre, obligeant les constructeurs automobiles à vendre un nombre minimum de véhicules électriques au Québec chaque année.
Chantal Guimont, PDG, Mobilité électrique Canada (MÉC), se dit fière du succès de l’évènement, lors de la cérémonie de clôture. Elle indique que le Salon a attiré plus de 400 délégués en 2018.
Louis Tremblay, président et cofondateur d’AddÉnergie, a présenté une allocution, le jeudi midi. Il a parlé du réseau de bornes de recharge pour véhicules électriques FLO, soit le plus vaste au pays.
Matt Stevens a reçu le prix Al Cormier pour son dévouement à accélérer l'adoption des véhicules électriques au pays. Il est membre du conseil d’administration de MÉC depuis 2010 et y a été président de 2012 à 2013. Il est également fondateur de CrossChasm et de FleetCarma, deux industries phares dans le domaine de l'électrification des transports au Canada.

Paratagez-le !