CamAuto prend part à l’expérience Jaguar et Land Rover

CamAuto prend part à l’expérience Jaguar et Land Rover
Comme une haie d’honneur, les différents modèles des marques Jaguar et Land Rover étaient exposés et des spécialistes des produits étaient présents pour répondre aux questions des participants. (Photos : Josée Hamelin)

CamAuto a pu apprécier pour vous les performances des Jaguar et Land Rover dans le cadre des tournées Franchir de nouveaux horizons et L’Art de la performance, qui étaient de passage, sur circuit fermé, au Carrefour Laval du 6 au 9 septembre.

Pour l’occasion, quatre modèles ont été mis en vedette : le Land Rover Discovery et le Range Rover Sport ainsi que la Jaguar F-Type et le tout nouveau I-Pace, entièrement électrique.

Parcours à obstacles

Les premiers essais étaient menés par des pilotes d’expérience, puisque le parcours reproduisant des conditions hors-pistes, mettaient les véhicules dans des situations rarement rencontrées sur route. Il fallait grimper sur des rampes simulant une côte abrupte durant laquelle les roues étaient sollicitées de manière indépendante. Différentes technologies étaient mises en valeur comme le système de caméras périphériques, le contrôle de vitesse en descente, qui permettait d’éviter de solliciter les freins et la suspension pneumatique qui permet de varier la garde au sol de 17 à 28 cm, sur le Discovery, et de 21 à 27 cm sur le Range Rover Sport.

Au volant de la F-Type

Alors que l’an dernier, l’expérience de la Jaguar F-Type permettait une ballade à haute vitesse dans le siège passager avec des pilotes expérimentés, cette année, les participants pouvaient poser leur main sur le volant du coupé deux places, offert à partir de 69 500 $. De base, le modèle à propulsion est mû par un 4 cylindres turbo de 2,0 L qui déploie 296 ch. Toutefois, la version V8 et ses 575 ch est assortie d’une transmission intégrale et son prix de départ s’élève plutôt à 140 500 $.

Durant cette épreuve, les conducteurs devaient user de précision et de rapidité, pour franchir des cônes intelligents qui s’allumaient les uns après les autres, au gré de courbes très serrées.

Un premier VÉ signé Jaguar

Pour terminer cet avant-midi d’essais, les amateurs des marques britanniques pouvaient prendre le volant du I-Pace, le premier véhicule 100 % électrique conçu par Jaguar, qui sera en concession d’ici quelques semaines.

Offert à un prix de départ de 86 500 $, le I-Pace souhaite concurrencer le Model X de Tesla, entre autres grâce à la qualité de sa finition et à sa plus grande disponibilité. Le multisegment, qui met 4,8 secondes à franchir le 0 à 100 km/h dispose d’une autonomie d’environ 380 km.

Il faut compter 85 minutes pour recharger sa batterie sur une borne de 50 kW. Avec une prise domestique, il faudra mettre de 10 et 12h pour la recharger complètement. Le véhicule muni de la transmission intégrale dispose d’une batterie de 90 KW, placée sous le plancher, qui permet une répartition du poids 50/50.

Deux moteurs alimentent les roues arrière et avant. Par ailleurs, la suspension s’ajuste en fonction de la vitesse à laquelle il roule, mais peut aussi être réglée de manière fixe. Le I-Pace dispose d’un toit panoramique en verre renforcé qui n’ouvre pas, mais offre, en revanche, une une excellente luminosité à l’habitacle.

Puisque le prix de départ du I-Pace est supérieur à 75 000 $, il ne se qualifie pas pour l’incitatif maximal (8000 $) offert par le Gouvernement du Québec aux acheteurs d’un véhicule vert. Toutefois, il est éligible à celui de 3000 $, soit environ les frais de préparation du véhicule.

Après un passage à Halifax fin août, les tournées Jaguar et Land Rover se déplaceront à Québec, Ottawa, Toronto, Winnipeg, Kelowna et Richmond.

Pour un aperçu de cette demi-journée de séduction, où les participants croisés sont repartis avec le sourire aux lèvres, voyez notre photoreportage.

À l’arrivée, Omar Mrani et Tiffany Thompson accueillaient les invités. On les voit ici devant la F-Type SVR décapotable.
L’évènement était une des rares occasions d’observer le tout premier véhicule électrique de Jaguar, l’I-Pace, qui doit arriver en concession d’ici quelques semaines.
Normand Messier et Claire Giguère, se sont intéressés par le I-Pace et l’ont trouvé spacieux, même à l’arrière ; eux qui conduisent un VUS de Mercedes-Benz souhaiteraient acquérir un modèle entièrement électrique.
Comme en milieu urbain, il faut souvent stationner dans des espaces souterrains et terrestres de plus en plus étroits, les poignées entrent à l’intérieur.
Une fois sur les rampes, les participants comprenaient pourquoi un expert du pilotage était au volant.
Les Land Rover Discovery et Range Rover Sport ont franchi ces épreuves avec succès.
Jacques Chabot, instructeur à l’école de conduite hors route Land Rover Experience de Montebello, et son équipe se chargeaient de la partie du parcours consacrée aux obstacles.
La Jaguar F-Type dans sa version R-Dynamic.
La voiture sport devait passer à travers des bornes intelligentes au fur et à mesure qu’elles s’allumaient.
Les performances du Jaguar I-Pace, qui dispose de 394 ch et d’un torque de 512 lb-pi, étaient testées sur un parcours qui reproduisait la conduite quotidienne avec accélérations, freinages et courbes. Comme il s’agit d’un modèle électrique (silencieux), l’absence de signature sonore présente sur plusieurs modèles de la marque a été noté par certains participants.
Après les essais, les participants pouvaient explorer les différents modèles Jaguar et Land Rover.

Paratagez-le !