Record d’inscriptions au Congrès de l’AQTr

Record d’inscriptions au Congrès de l’AQTr
Le 54e congrès de l’AQTr se déroulait du 8 au 10 avril, au Centre de congrès de Saint-Hyacinthe. (Photos : Caroline Morneau)

Le 54e congrès de l’AQTr, qui s’est déroulé du 8 au 10 avril au Centre de congrès de Saint-Hyacinthe, a enregistré un record d’inscriptions en 2019.

Selon le président du conseil d’administration de l’Association québécoise des transports (AQTr), Michel Veilleux, quelque 700 personnes se sont inscrites à l’évènement qui laisse place à plusieurs ateliers et conférences d’experts dans différents secteurs de l’industrie des transports.

Cette année, le congrès se déroulait sous la thématique « Le transport en 4D : Diversité, Durabilité, Développement, Défis ». Plus d’une centaine de conférences étaient déployées et portaient notamment sur la mobilité intelligente, la gestion de parc électrique, les infrastructures routières, l’intelligence artificielle, le transport collectif, l’aménagement et la circulation.

Lors de sa présentation, Emmanuel Sauvant, de la Société d’études techniques et économiques (SETEC), a parlé d’un système de transport collectif sur demande, entre autres implanté à Orléans, en France. Quant à Sébastien Oger, de Vinci Energies Mobility, il a présenté la solution de gestion de parc électrique CWay, utilisée en France, et à laquelle la Société de transport de Laval (STL) fera bientôt appel pour la gestion de ses autobus électriques.

Outre les conférences, plus d’une quarantaine d’exposants présentaient leurs produits et services, tout au long du congrès.

Plus de détails sur le contenu des conférences seront présentés dans le magazine CamAuto. En attendant, vous pouvez consulter le photoreportage suivant :

Les membres de la table d’honneur, composée de plusieurs personnalités influentes de l’industrie, ont été présentés, lors de la cérémonie d’ouverture.
Une quarantaine d’exposants rattachés au milieu des transports présentaient leurs produits et services, durant l’évènement.
L’entreprise Electromega propose des solutions de transport intelligent, notamment en ce qui a trait à la conduite autonome.
Une partie de l’équipe de l’AQTr veillait à l’accueil des participants et au bon déroulement de l’évènement.
Jean-Luc Dupré, d’Hydro-Québec ; Pascal Renaud, de la STM ; Frédéric Delrieu, de Novabus ; et Thierry St-Cyr, de l’Institut du véhicule innovant, ont partagé leurs pratiques et astuces en matière de gestion de parc électrique, lors d’une table ronde.
Le congrès de l’AQTr a enregistré environ 700 inscriptions, en 2019, soit un record d’achalandage, selon les organisateurs.
Le président du conseil d’administration de l’AQTr, Michel Veilleux, a prononcé un discours pour marquer l’ouverture du congrès, lors du dîner servi le 8 avril.
La ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau, a annoncé que son gouvernement songe à développer un réseau de navettes fluviales à Montréal pour désengorger les routes.
Amédé Koffi Kouakou, ministre de l’Équipement et de l’Entretien routier de Côte d’Ivoire, s’est déplacé pour l’évènement. Il a signifié que son pays s’est lancé dans de nombreux projets d’infrastructure, en réaction aux nombreux problèmes de mobilité qu’il présente.
Jean-François Ouellet, professeur à HEC Montréal, a présenté une conférence sur l’intelligence artificielle et a donné des exemples de situations où la technologie devient un allier, notamment pour la maintenance préventive.
Sousso Kelouwani, de l’Université du Québec à Trois-Rivières, a présenté une étude expliquant les contraintes au développement des véhicules autonomes en condition hivernale.

Paratagez-le !