Gestion de puissance : l’enjeu de l’électrification

Gestion de puissance : l’enjeu de l’électrification
Mohamed Mezghani, de l’Union internationale des transports publics ; Marco Viviani, de Communauto ; et Chris Schafer, de Lime étaient panélistes pour discuter de mobilité en tant que service public. Catherine Kargas, de Marcon, agissait à titre de modératrice. (Photos : Caroline Morneau)

La 10e édition du Salon commercial des véhicules électriques (EV2019VÉ) organisée par Mobilité électrique Canada (MÉC) a enregistré plus de 400 inscriptions. L’évènement d’envergure internationale se déroulait à Québec, du 6 au 9 mai.

Des dizaines d’experts de l’industrie de l’électrification de partout au Canada, mais aussi des États-Unis et même d’Amérique latine et d’Europe, étaient rassemblés à l’occasion du congrès afin de réseauter et d’échanger sur les grands enjeux et les grandes tendances en matière de mobilité électrique. Environ 35 exposants étaient également sur place pour présenter leurs produits, en plus des essais routiers de VÉ qui étaient déployés.

Gestion de puissance

Plusieurs conférences ont été présentées sur quatre jours sur différents sujets, notamment en matière d’incitatifs municipaux, provinciaux et fédéraux à l’achat de VÉ, d’électrification des transports en commun, d’initiatives de mobilité au Canada et à l’international, ou encore d’astuces pour intégrer des VÉ à son parc. Les questions de gestion de puissance et de recharge intelligente ont particulièrement retenu l’attention durant tout le congrès. Si l’an dernier les intervenants travaillaient encore à convaincre l’industrie des transports de l’importance d’embarquer dans le train de l’électrification, les experts, cette année, se penchaient plutôt sur l’enjeu de la gestion de l’électricité lorsque l’on possède déjà un VÉ et proposaient des conseils pour éviter la surcharge et les appels de puissance. C’est signe que l’adoption de véhicules électriques devient de plus en plus répandue.

Plus de détails sur le contenu des conférences seront présentés dans la prochaine édition du magazine CamAuto. En attendant, voici un résumé de l’évènement en photos.

Matthew Klippenstein, de Plug In BC, à Vancouver, a indiqué que la part de marché de VÉ neufs en Colombie-Britannique se situait à 3,7 %, en septembre 2018, soit la plus grande au pays. Une situation attribuable à plusieurs initiatives déployées par la province.
Alain Beaulieu, Tom Simmons et Pieter VandenBos, de Jim Pattison Lease, ont été aperçus durant le congrès.
Environ 35 exposants étaient rassemblés pour présenter leurs produits.
Gleb Nikiforov et Dimitri Tvorogov, de la compagnie Alpha, présentaient une toute nouvelle technologie de recharge intelligente, avec chargeur tactile.
Plusieurs entreprises présentaient les produits qu’elles ont développés en matière de recharge intelligente. Une technologie en pleine expansion depuis 12 mois.
François Marchand, responsable de l’électrification au Centre de gestion de l’équipement roulant (CGER), s’occupe de la gestion d’un parc public de plus de 1000 véhicules électriques et hybrides rechargeables.
Lluis Alegre Valls, de l’Autorité métropolitaine des transports de Barcelone (au micro), a parlé du réseau d’autobus électriques à Barcelone. Le panel, qui parlait d’électrification dans les transports en commun et l’autopartage, était également composé d’Alexandre Beaudet, d’InnovÉÉ ; de Catherine Kargas, de Marcon et de Ben Sharpe, chercheur à The international council on clean transportation du Canada.
Le 7 mai, en soirée, les participants au congrès étaient invités à une soirée réseautage déployée au Musée national des beaux-arts du Québec.
À sa 10e édition, le congrès a enregistré plus de 400 inscriptions.
Sylvain Castonguay, président de Nordresa (à gauche), est récipiendaire du prix Al Cormier, tandis que Louis Tremblay, président d’AddÉnergie (à droite), a accepté le prix Mobilité électrique Canada décerné à AddÉnergie. Tous deux sont récompensés pour leur contribution à la promotion de l’électrification des transports au Canada. On aperçoit, au centre, Renaud Cloutier d’Hydro-Québec.
Andrea Brown, de Ontario Power Generation, a présenté une conférence portant sur l’intégration réussie de VÉ à son parc public. Pour qu’un tel projet fonctionne, croit-elle, il est impératif de mobiliser les employés, de les rassurer et de les intégrer au processus.

Paratagez-le !