Innovations technologiques : Plus de surveillance et moins d’immobilisation

Innovations technologiques : Plus de surveillance et moins d'immobilisation
Combinées à la meilleure qualité des lubrifiants, les technologies contribuent à garder les moteurs plus propres et permettent aux constructeurs de recommander des changements d'huile plus espacés.

Caméras, capteurs, logiciels… Les technologies sont de plus en plus présentes à bord des véhicules. Conçues pour faciliter le quotidien des conducteurs, elles incitent aussi les gestionnaires de parcs à revoir leur routine d’entretien.

En cette ère de rationalisation des coûts, la plupart d’entre eux considèrent que ces avancées contribuent à maximiser leur efficacité.

Une meilleure gestion du temps

« Il n’y a pas si longtemps, les changements d’huile, la vérification des freins et la rotation des pneus étaient systématiquement effectués lors de l’entretien préventif basé sur des temps et des kilométrages prédéfinis, explique Alain Lahaie, directeur adjoint, Parc de véhicules et Services immobiliers Montréal, de COGECO. Avec la technologie, il peut arriver qu’un changement d’huile ne soit pas dû lors de l’entretien préventif, ou qu’à l’inverse, on doive le faire alors qu’il est tôt pour effectuer d’autres tâches. »

Combinées à la meilleure qualité des lubrifiants, les technologies contribuent à garder les moteurs plus propres, ajoute-t-il, et permettent aux constructeurs de recommander des changements d’huile plus espacés. Les ordinateurs de bord sont beaucoup plus performants et analysent une foule de données (temps au ralenti, fréquence arrêts-départs, type de conduite), afin de déterminer la fréquence des changements d’huile. Avec la télématique, les codes de défectuosité enregistrés par l’ordinateur de bord sont transmis au système de gestion du parc, qui les compile. Le gestionnaire peut les utiliser pour déterminer la durée de vie de certaines pièces et inclure leur remplacement afin de prévenir les bris et les pertes de temps.

Surveillance en temps réel

Craig Rayner, vice-président de l’automobile, UPS Canada. (Photo : UPS)

« Grâce à l’utilisation de la télématique à bord de nos véhicules, nous pouvons déterminer les réparations à effectuer avant qu’il y ait panne ou bris, signale également Craig Rayner, vice-président de l’automobile pour UPS Canada. Son parc compte 2845 véhicules au pays, dont 485 au Québec. Cette technologie novatrice permet de surveiller le rendement de nos camions de livraison. Munis de capteurs, ils transmettent des données sur leur condition mécanique. » Ainsi, l’entretien régulier du parc permet aux techniciens d’UPS de cerner les réparations à effectuer en leur fournissant des indices sur ce qui doit être fait avant même qu’ils ne se rendent au véhicule.

« La télématique permet aussi à nos équipes de réparer ou de vérifier un véhicule seulement lorsque c’est nécessaire, observe M. Rayner. Par conséquent, la société réalise des économies de temps et d’argent, puisque les pannes et les bris de pièces sont moins fréquents, tout comme les périodes d’inactivité. Et cela, c’est sans compter la réduction du gaspillage (pièces et huile). »

 

Sensibiliser vos conducteurs 

 

Alain Lahaie, directeur adjoint, Parc de véhicules et Services immobiliers Montréal, COGECO (Photo : Josée Hamelin)

Dans la soixantaine d’ateliers qu’elle possède dans la province, Vast-Auto effectue l’entretien de tous types de véhicules : essence, diesel, hybrides, électriques. Son directeur de la formation, Antoine Janisse, souligne que la réponse aux signaux envoyés par les technologies diffère : « Il y a ceux qui vont s’arrêter à l’atelier dès qu’un témoin lumineux apparaît dans le pare-brise, et d’autres, plus négligents, qui roulent tant que le véhicule fonctionne, en pensant gagner du temps. »

 

À court, moyen et long terme, il mentionne que le fait d’ignorer un témoin peut avoir de graves conséquences. Cela peut affecter les performances du moteur ou empêcher, par exemple, le fonctionnement optimal du système antipollution. « En atelier, quand on parle des mises à jour logicielles, certaines personnes pensent parfois qu’on essaie de leur vendre un produit imaginaire… C’est vous dire à quel point on part de loin! » Les véhicules 2017 sont remplis de technologies et de modules informatiques ; négliger de les entretenir adéquatement peut s’avérer très coûteux, assure le formateur, d’où l’importance de sensibiliser toutes les personnes qui ont accès à vos clés.

Paratagez-le !