La conversion, y avez-vous pensé ?

La conversion, y avez-vous pensé ?
Depuis 2010, EcoTuned convertit les camions légers à moteur en électrique, grâce à une technologie que l’entreprise a développée et qu’elle installe à même les véhicules. (Photo : EcoTuned)

Bien que l’opération soit encore coûteuse, l’option de convertir son parc vers l’électrique ou l’hybride demeure à considérer à long terme.

Depuis 2010, EcoTuned se spécialise dans la transformation de camions légers à essence en camions électriques, grâce à une technologie que l’entreprise a développée et qu’elle installe à même les véhicules.

Andy Ta, PDG de l’entreprise, indique que le prix de la conversion pour la production commerciale ne sera dévoilé que lors de l’inauguration de la nouvelle usine EcoTuned à Varennes, cet été. Il assure toutefois que les frais d’opération sont rentabilisés à l’intérieur de deux ans, considérant que le système prolonge la durée de vie des camionnettes d’environ trois à cinq ans. « Notre technologie peut être réutilisée jusqu’à trois fois, ajoute M. Ta. Lorsqu’un camion arrive en fin de vie, elle peut être démontée et réinstallée sur un autre véhicule. »

Si le prix de l’essence et les coûts de maintenance ne cessent de grimper, la conversion permet d’importantes économies à ce chapitre.

« Considérant que la valeur d’un véhicule diminue radicalement une fois la garantie du constructeur échue, et que les frais d’exploitation annuels s’avèrent alors aussi élevés que la valeur résiduelle, la transformation devient vite rentable. »

Pour faire le maximum d’économies, M. Ta suggère aux gestionnaires de parcs de procéder à la conversion de camionnettes qui comptent déjà quelques années d’utilisation, plutôt que de les remplacer, puisque l’opération augmente d’emblée la durée de vie. Ils épargneront donc les coûts liés à l’achat de véhicules neufs tout en réduisant les frais de fonctionnement (80 %) et d’entretien (50 %).

Conversion au propane

La conversion d’un véhicule à moteur en hybride au propane, selon Marquis Grégoire, coprésident d’Alliance AutoPropane, est encore trop peu envisagée au Québec. Pourtant, l’opération s’avère à la fois intéressante tant sur le plan environnemental qu’économique.

« Le système est ajouté au moteur à essence pour rendre le véhicule hybride. Il passe d’un carburant à l’autre au gré de l’utilisateur », explique M. Grégoire.

La technologie coûte entre 5000 et 8000 $ pour une première installation, et environ 2500 $ par transition ultérieure vers un autre camion ou une autre voiture. Car le produit développé par Alliance AutoPropane est aussi réutilisable.

« On calcule un rendement de l’investissement au bout d’un an, notamment parce qu’un plein de propane coûte deux fois moins cher qu’un plein d’essence, avance-t-il. Par exemple, un F-150, avec 218 L de propane, peut parcourir 1250 km sans utiliser le moteur à essence. »

Selon M. Grégoire, le gouvernement du Québec aurait intérêt à mieux intégrer la propulsion au propane dans son plan de diminution des gaz à effet de serre. Actuellement, la province compte environ 200 stations de ravitaillement adaptées. Des bornes supplémentaires et des subventions devraient être annoncées sous peu.

Paratagez-le !