CamAuto avril/mai 2018

CamAuto avril/mai 2018
CamAuto avril/mai 2018

L’édition d’avril/mai 2018 du magazine CamAuto est maintenant disponible en ligne. Vous pouvez la consulter ici, mais d’abord, quelques mots de la rédactrice en chef du magazine, Josée Hamelin.

Un temps de recul

On savait que ça finirait par se produire et c’est finalement arrivé…

Pour la première fois, une voiture autonome, en l’occurrence celle d’Uber, a happé mortellement une piétonne en Arizona, relançant inévitablement le débat sur l’encadrement des véhicules sans conducteur sur nos routes.

Censé éventuellement nous protéger – notamment de l’alcool au volant, de l’excès de vitesse ou des distractions attribuables à des comportements humains –, la technologie a failli, et la personne, qui aurait normalement dû réagir en de telles circonstances, n’a rien pu faire pour éviter le pire.

Comme c’est le cas lors d’évènements semblables, il faudra un temps de recul pour réajuster le tir et pouvoir à nouveau faire confiance. Après l’annonce par Uber d’un arrêt des tests de véhicules autonomes en Amérique du Nord, certains constructeurs ont déjà réagi. D’un côté, Toyota a aussi suspendu ses essais, tandis qu’à l’opposé, les dirigeants de BMW ont annoncé qu’ils continueront d’investir dans les technologies d’avenir que constituent les voitures électriques et autonomes.

C’est donc dire que ce drame, en dépit de sa tristesse et de l’incompréhension, n’arrêtera pas le progrès… comme il n’a pas empêché les premiers aviateurs de remonter dans leur engin après un crash, jusqu’à ce que nous puissions un jour visiter l’espace.

Parlant de progrès des technologies, ce n’est pas parce que les véhicules d’aujourd’hui en sont remplis qu’ils ne nécessitent plus d’entretien. Négliger cet aspect peut aussi entraîner des accidents, et ce, même s’il y a un conducteur derrière le volant… En fait, s’il existe un domaine où il ne faut pas tourner les coins ronds, c’est bien celui de l’entretien préventif, comme vous pourrez le lire dans le dossier de cette édition printanière dédiée à l’entretien et aux pièces.

Même si le fait d’immobiliser un véhicule au garage requiert de la planification et ampute les budgets de milliers de dollars que les entreprises aimeraient bien investir ailleurs, ce temps d’arrêt est essentiel pour assurer la sécurité des employés et protéger l’image corporative. Afin d’agrémenter ce passage obligé, certains fournisseurs offrent un service dédié aux parcs, plus près des besoins de cette clientèle, pour qui le respect des délais et des coûts est une priorité.

Et si les véritables économies se situaient plutôt du côté « vert » de la force ? Adressant un clin d’oeil aux énergies renouvelables – qui figurent parmi les priorités de nos gouvernements – ce numéro d’avril présente aussi plusieurs initiatives en lien avec cette thématique. Si vous n’êtes pas encore prêt à troquer le moteur à combustion par celui à l’électricité, souvenez-vous que les plus grandes avancées ont parfois nécessité un temps de recul avant d’être pleinement déployées.

Paratagez-le !