Mobilité électrique Canada : puissants joueurs 
au Conseil


électriqueÀ la suite de la Conférence EV2012VÉ de Mobilité électrique Canada (MÉC) tenue à Montréal en octobre – l’événement le plus important et le plus couru du genre jamais organisé au Canada –, MÉC est heureuse d’annoncer que plusieurs joueurs de premier rang dans le domaine du transport durable et des énergies renouvelables au Canada se joignent à son Conseil d’administration.

Le nouveau président du Conseil d’administration est le Dr Matthew Stevens, président-directeur général de CrossChasm Technologies tandis que Catherine Kargas, vice-présidente de MARCON, en devient la vice-présidente. Siègent dorénavant aussi au Conseil le Dr Ali Emadi de la McMaster University, Paul-Yvan Deschênes du ministère des Transports du Québec et Alec Tsang de BC Hydro.

Par ailleurs, MÉC accélère la croissance des véhicules électriques par l’entremise de ses divisions au Québec, en Ontario et en Colombie-Britannique. Ces provinces comptabilisent à elles seules 75 % des ventes de véhicules hybrides et électriques au Canada en 2012. Avec l’expertise des nouveaux membres du Conseil décrits ci-dessous, MÉC sera en mesure de rehausser encore plus la performance des VÉ dans ces provinces et ailleurs.

Voici les nouveaux membres du Conseil d’administration

Prenant la place de Mike Elwood à titre de président du Conseil, le Dr Matthew Stevens est le fondateur et le président-directeur général de CrossChasm, compagnie responsable de FleetCarma et de MyCarma. Passionné de transport durable, le Dr Stevens a participé de près à la conception de 15 véhicules hybrides et électriques, de la voiture particulière au jeep lunaire. Il détient un doctorat en génie chimique, est récipiendaire du prix Julie-Payette du CRSNG et fait partie du Top 40 des moins de 40 ans dans la région de Waterloo. En plus de devenir le nouveau président du Conseil de MÉC, Matthew Stevens travaille activement avec les parcs automobiles et les particuliers à la recherche du meilleur véhicule vert pour répondre à leurs besoins.

Après avoir siégé au Conseil de MÉC en tant qu’administratrice représentant le milieu de l’industrie, la vice-présidente de MARCON, Catherine Kargas, a été nommée vice-présidente de MÉC, remplaçant du même coup Jim Perkins. Catherine Kargas est notamment une administratrice au sein de la Fondation éducationnelle Socrates depuis 2012 et siège également en tant que membre B2B du Conseil d’administration de l’Association de la recherche et de l’intelligence marketing depuis maintenant cinq ans. Mme Kargas est activement impliquée au sein de MÉC depuis 2007.

Le Dr Ali Emadi, titulaire de la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur le groupe motopropulseur hybride et directeur de l’Institute for Automotive Research and Technology (MacAUTO) de la MacMaster University, a été nommé un des administrateurs du Conseil de MÉC, représentant ainsi le secteur des organismes à but non lucratif. L’expertise du Dr Emadi dans le domaine de la mobilité électrique est remarquable. Il a fondé et présidé l’entreprise Hybrid Electric Vehicle Technologies, rédigé à titre d’auteur ou de coauteur plus de 250 articles, actes de colloque et ouvrages ainsi qu’enseigné à titre de titulaire de la Chaire Harris Perlstein à l’Illinois Institute of Technology de Chicago.

Paul-Yvan Deschênes, directeur du Centre de gestion de l’équipement roulant du ministère des Transports du Québec, a également été nommé administrateur de MÉC pour représenter le secteur des utilisateurs. « Le gouvernement du Québec joue un rôle important dans le développement durable et l’électrification du transport. Étant responsable d’un organisme qui gère les parcs automobiles au sein des organismes gouvernementaux et des municipalités, c’est avec un grand intérêt que je soutiens MÉC et la technologie derrière la redéfinition du transport. »

Pour sa part, Alec Tsang de BC Hydro devient l’administrateur représentant le secteur des fournisseurs d’électricité. En tant que premier stratège du secteur Technologie de BC Hydro, Alec Tsang est responsable de l’atténuation et de l’intégration du risque du volet technologique en plus d’avoir développé une stratégie pour le transport électrique au sein de BC Hydro. De concert avec la Colombie-Britannique, BC Hydro désire  abattre l’obstacle majeur à l’adoption de masse des VÉ dans la province avec le déploiement d’un réseau d’infrastructure cruciale pour les VÉ sur tout son territoire, une initiative appelée l’EV Smart Infrastructure Project.

Les nouveaux membres du Conseil d’administration de MÉC partagent tous une passion fondamentale pour le transport électrique et des années d’expérience utile dans le milieu. Il s’agit d’un moment charnière pour MÉC et pour l’avancement du transport durable au Canada. Avec l’adoption des VÉ et un transport écologique à portée de main, l’ère d’un meilleur climat l’est aussi.

 

 

 

Paratagez-le !