Toyota Tundra 2014 : conçu par un fermier

Toyota

Un producteur de foin du nord du Michigan pilote le développement du nouveau pick-up Toyota Tundra 2014.
Source photo : Toyota

Dans les exploitations agricoles nord-américaines, les pick-up font partie de la famille. Aujourd’hui, Mike Sweers réalise le rêve de tout enfant qui a grandi à la campagne : il est payé pour concevoir des camions. Sweers, qui continue d’exploiter une ferme productrice de foin dans le nord du Michigan, a mis à profit son diplôme d’ingénierie mécanique et son expérience personnelle d’agriculteur pour devenir ingénieur en chef des pick-up Toyota et s’occuper plus particulièrement du développement du tout nouveau camion grand format Tundra 2014.

« Je conduis un Tundra Double Cab avec une caisse de huit pieds que j’utilise tout le temps pour me déplacer dans mon exploitation », raconte Sweers.  « Nous cultivons du foin, nous fabriquons du sirop d’érable et nous possédons quelques vaches laitières que mes enfants préparent pour les concours agricoles.  J’utilise mon camion comme un camion, ce qui veut dire qu’il est soumis à rude épreuve en peu de temps. En conduisant mon camion tous les jours dans des conditions exigeantes, je me suis servi de mon exploitation agricole comme d’un terrain d’essai personnel pour mener mes recherches sur le développement du nouveau Tundra. »

Le développement du nouveau Tundra, qui a débuté à l’été 2010, a été le fruit d’un remarquable travail d’équipe avec les ingénieurs du Toyota Technical Center (TTC), les concepteurs de Calty et les membres d’équipe de Toyota Motor Manufacturing Texas (TMMTX). Les discussions techniques entre les équipes d’ingénieurs ont débuté dès les premiers croquis, aussitôt que la décision a été prise de plancher sur un extérieur audacieux. À mesure que les ébauches étaient modifiées, le recours à la conception assistée par ordinateur (CAO) a permis à l’équipe de vérifier la faisabilité en emboutissage des premiers dessins « à la volée », un processus beaucoup plus rapide aujourd’hui que par le passé.

Sweers et son équipe ont également envisagé de créer différentes versions uniques du Tundra. Les études ont montré que les clients préfèrent que le camion soit différent et reflète leur individualité. Ils veulent que les gens reconnaissent qu’ils conduisent un véhicule spécial lorsqu’ils sont au volant de leur Tundra Platinum ou de la nouvelle édition 1794.

Le résultat final était un extérieur puissant incarnant l’étendue des performances du Tundra. À l’avant, les concepteurs ont fait preuve d’audace, avec une ligne de capot plus haute intégrée à la calandre pour une image industrielle ciselée et moderne.

Sweers a mis à profit ses propres expériences de pare-chocs endommagés pour concevoir des pare-chocs trois-pièces à l’avant et à l’arrière dans le but de réduire les coûts de remplacement. Les ailes et les passages de roues carrés affichent une posture campée et élargie.  La nouvelle caisse et le nouvel abattant du Tundra se terminent par un aileron intégré sur lequel le logo « TUNDRA » est estampé dans la tôle, créant une apparence forgée d’un seul bloc. Les feux arrière redessinés expriment une qualité utilitaire assortie à l’aspect de la carrosserie.

Les principaux éléments du design du nouvel habitacle comprennent un nouveau tableau de bord avec un bloc central rapproché de 2,6 pouces du conducteur, mettant ainsi toutes les commandes à portée de main.  La banquette arrière coulissante et inclinable sur la version CrewMax est désormais rabattable, ce qui devrait satisfaire les clients qui réclamaient davantage d’espace de rangement à l’arrière.  Le raffinement était l’une de nos priorités absolues, C’est pourquoi toutes les versions du nouveau Tundra bénéficient de sièges restructurés recouverts de tissus et de cuirs de qualité procurant un confort accru et une esthétique plus agréable.

Une fois le design terminé, Sweers a recruté 30 des meilleurs membres de l’équipe de fabrication du Tundra de TMMTX, à San Antonio. Ils ont séjourné pendant deux mois à TTC Ann Arbor pour aider l’équipe d’ingénierie de produit à fabriquer les premiers modèles d’essai.

« Notre ambition est de fabriquer le meilleur camion de l’industrie », a lancé Sweers. « Nous avons prêté attention au moindre détail, grand ou petit, parce que c’est souvent ce qui fait la différence. Je pense que sur le plan des qualités routières, et par rapport à la concurrence, notre camion est légèrement supérieur. »

Paratagez-le !