Les données de consommation : imprécises

PIT

Une étude menée par FPInnovations prouve que les données de consommation des constructeurs de camions sont imprécises.
(Photo : FPInnovations)

La consommation de carburant a toujours été une variable importante des coûts de transport. C’est aussi un élément très complexe à mesurer, particulièrement sur des moteurs diésels. 

Avec l’introduction des moteurs à commande électronique, de nombreux Parcs de camions se sont fiés aux données de consommation de carburant obtenues des modules de commande du moteur (ECM). Ces données fournissent des renseignements sur la performance d’un véhicule et d’un moteur, incluant l’utilisation du carburant.

Les fabricants d’équipement d’origine fournissent des données de consommation de carburant tirées de l’ECM à l’aide d’algorithmes complexes, qui tiennent compte de paramètres comme le régime du moteur, la vitesse sur route, la distance et le volume de carburant utilisé, entre autres facteurs. Toutefois, comme les données de consommation de carburant de l’ECM sont tirées d’un algorithme et non d’un flux de consommation réel, et qu’elles ne prennent pas en considération le contenu énergétique, la densité ou la température du carburant, il subsiste une erreur inhérente dans ces calculs.

Malgré des recherches poussées, on n’a trouvé aucune donnée ou aucun rapport technique contenant une déclaration du manufacturier du moteur quant à l’exactitude ou à la précision des données de consommation de carburant des ECM. Dans des communications non écrites, les fabricants locaux de moteurs semblent s’entendre sur une marge d’erreur de +/-4 %, bien qu’aucune preuve scientifique n’ait été fournie pour confirmer ces allégations.

La capacité de mesurer avec exactitude et précision la consommation de carburant et de défendre ses résultats est essentielle pour la préparation des spécifications de véhicules, l’établissement de pratiques d’entretien efficaces et pour former les chauffeurs de manière à leur enseigner la conduite du véhicule la plus efficace possible sur le plan de la consommation de carburant. Par conséquent, le Groupe PIT a décidé d’entreprendre une étude afin de comparer les données d’ECM avec la consommation réelle de carburant.

Méthodologie d’essai

La méthodologie d’essai du Groupe PIT a évalué les données de consommation de carburant fournies par les ECM à partir d’essais de consommation sur piste d’essai.

Les évaluations de consommation de carburant sur piste d’essai, effectuées à l’automne 2014 sur 14 modèles différents de véhicules avec des moteurs provenant de quatre fabricants, ont suivi les procédures conjointes TMC/SAE Fuel Consumption Test Procedure Type II décrites dans la norme SAE J1321 [3]. La méthode gravimétrique de mesure du carburant permet une précision se situant en deçà de 1 %.

Les résultats des mesures gravimétriques, convertis en volume de carburant, ont été comparés aux données de consommation de carburant fournies par les ECM, données qui ont été obtenues à l’aide d’ordinateurs de bord ou d’analyseurs-contrôleurs de moteurs. La gravité spécifique du carburant a été mesurée à l’aide d’un hydromètre.

Résultats 

Les essais ont démontré que les ECM présentaient différents niveaux de précision et d’exactitude :

Cummins (4 véhicules à l’essai pour un total de 24 essais) : exactitude variant de -5,4 à -6,2 %, précision variant de 0,18 à 0,81 %

Detroit Diesel (7 véhicules à l’essai pour un total de 27 essais) : exactitude variant de -2,6 à 2,1 %, précision variant de 0,37 à 1,09 %

Mercedes (un véhicule à l’essai pour un total de 9 essais): exactitude de  0,9 %, précision de 1,59 %

Volvo (2 véhicules à l’essai pour un total de 29 essais) : exactitude de  3 % et 0,9 %, précision de 0,25 % et 0,84 %.

Pour tous les moteurs, exception faite de Mercedes, l’ECM indiquait une plus faible consommation de carburant que la mesure gravimétrique.

Conclusions

Les données d’ECM devraient être utilisées avec précaution pour évaluer l’impact d’une technologie ou de pratiques opérationnelles d’économie de carburant.

L’exactitude et la précision des données d’ECM varient d’un fabricant de moteurs à un autre et d’un modèle à l’autre chez un même fabricant.

Pour un véhicule donné, l’exactitude et la précision des données d’ECM pourront même varier d’un essai à l’autre test.

Les mesures d’exactitude et de précision d’ECM, faites dans des conditions contrôlées sur piste d’essai, sont plus fiables lorsqu’on fait la moyenne des données selon un plus grand nombre d’essais. Dans des conditions réelles, toutefois, d’autres facteurs comme la circulation, l’état de la route, les conditions météorologiques et la charge utile auront une incidence sur la consommation de carburant, rendant toute comparaison de consommation à l’aide des données ECM risquée.

Les données d’ECM peuvent être utiles pour créer des profils de chauffeurs et suivre leurs activités en ce qui a trait aux temps d’arrêt, aux changements de vitesse, aux accélérations brusques, etc.

SOURCE : PIT

Paratagez-le !