Chine : la fin de l’auto à essence ?

Certains constructeurs chinois fabriquent déjà des modèles électriques. C’est entre autres le cas de GAC Motor avec son GE3. (Photo : GAC)

Après la France et le Royaume-Uni, voici que la Chine se préparerait elle aussi à interdire la vente de véhicules propulsés par des énergies fossiles, ont rapporté plusieurs médias internationaux dont Bloomberg, ces derniers jours.

Le vice-ministre de l’Industrie et des Technologies de l’information Xin Guobin a affirmé que le gouvernement chinois travaillait avec d’autres organismes à l’élaboration d’un calendrier pour mettre fin à la production et à la vente de ces véhicules, lors d’un forum automobile tenu à Tianjin.

Avec près de 30 millions de voitures vendues chaque année, la Chine est le plus important marché automobile au monde. Cette pression mise sur les constructeurs automobiles afin d’accélérer le développement de modèle à zéro émission risque d’avoir des échos ailleurs sur la planète.

Rappelons que dans le cadre de son plan climat, le ministre français de la Transition écologique et solidaire de France, Nicolas Hulot, a annoncé la fin de la vente des voitures à essence et au diesel d’ici 2040 ; un geste emboité par le Royaume-Uni quelques semaines plus tard. Cela c’est sans compter le constructeur Volvo qui a annoncé que tous ses modèles lancés à partir de 2019 disposeront d’un moteur électrique.

Paratagez-le !