Trop de véhicules mal chaussés, selon CAA

Trop de véhicules mal-chaussés, selon CAA
Le quart des véhicules seraient mal-chaussés pour la première bordée, constate CAA-Québec. (Photo : ASPMQ)

Le quart des véhicules seraient mal chaussés pour la première bordée, constate CAA-Québec.

C’est du moins le constat que fait l’organisme après l’examen des pneus de 200 véhicules dans les stationnements de la région de Québec, le 8 novembre. Environ 18 % étaient toujours munis de leurs pneus d’été, alors que 6 % étaient pourvus de pneus beaucoup trop usés pour être sécuritaires. Ce sont donc 24% des véhicules qui n’étaient pas équipés pour affronter la première neige.

« Même si cette observation n’a rien de scientifique, elle reflète tout de même une véritable problématique, insiste l’expert automobile de CAA-Québec, Sylvain Légaré, à la suite des observations. Ça ne prend qu’un véhicule pour provoquer une catastrophe. En plus de ceux qui n’ont pas fait leur changement de pneus, les conducteurs de véhicules qui ont des pneus en très mauvais état devront être doublement prudents et remédier à la situation dans les meilleurs délais. Leur sécurité et celle des autres sont en jeu. »

Pour plusieurs régions du Québec, la date réaliste, selon CAA-Québec, pour la pose de pneus d’hiver est déjà dépassée, notamment à Québec, à Gatineau, à Sherbrooke et au Saguenay. La date réaliste pour la région de Montréal est le 10 novembre.

Paratagez-le !