Le Québec, leader en mécanique pour l’électrique ?

Le Québec, leader en mécanique pour l’électrique ?
Suzanne Proulx, directrice générale de CPA Montréal, estime que le Québec a tout ce qu’il faut pour devenir un leader en formation d’experts en mécanique de véhicules électriques. (Photo : Thomas Ethier)

Le Comité paritaire de l’industrie des services automobiles de la région de Montréal (CPA Montréal) a tenu, le 25 janvier, la deuxième édition de son Chantier sur l’entretien et la réparation des véhicules électriques.

Pour l’occasion, les participants ont pu assister à une conférence prononcée par Pierre Langlois, consultant en mobilité durable et coauteur du livre L’auto électrique…et plus! Des groupes de discussion ont également été créés, afin que les personnes présentes puissent discuter de l’avenir des technologies en mécanique pour les véhicules électriques. Plusieurs croient que le Québec a tout ce qu’il faut pour former des experts mondialement reconnus dans ce secteur.

« Lors de la première édition de notre chantier, un certain nombre de constats s’étaient imposés en ce qui a trait à l’entretien et à la réparation des véhicules électriques. Nous avions tous convenu qu’il était impératif que notre industrie s’intéresse rapidement aux modèles électriques en prévision de leur arrivée massive sur les marchés automobiles canadiens. Les besoins en formation seront criants dans les prochaines années, et nous devons y réfléchir dès maintenant afin de, pourquoi pas, positionner le Québec comme le leader mondial en réparation de véhicules électriques! », témoigne Suzanne Proulx, directrice générale de CPA Montréal.

« La création d’une formation, obligatoire ou non, visant spécifiquement la sécurité des travailleurs de l’automobile, sera nécessaire rapidement, car ils auront de plus en plus à travailler sur des véhicules électriques qui fonctionnent évidemment différemment des voitures traditionnelles », souligne pour sa part, Ghyslain Le Dû, président de l’organisation.

Paratagez-le !