Garanties sur les batteries de VÉ : à quoi s’attendre ?

Garanties sur les batteries de VÉ : à quoi s’attendre ?
Dans une étude effectuée en 2019 par les services-conseils automobiles de CAA-Québec sur les garanties des divers constructeurs, on remarque que Tesla se démarque pour la clarté et l’étendue de sa garantie sur la batterie. (Photo : Tesla)

Comme la vente de véhicules électriques (VÉ) est en croissance et qu’un marché de l’occasion pour ce type de technologie se développe peu à peu, CAA-Québec donne l’heure juste quant aux garanties auxquelles peuvent faire appel les consommateurs et les parcs.

Les batteries de VÉ sont généralement garanties 8 ans ou 160 000 km, mais elles doivent rarement être remplacées pendant cette période, note dans un premier temps CAA-Québec. De ce fait,l’organisme estime que les constructeurs devront éventuellement être plus clairs sur la façon dont ils traiteront cette question, puisque la garantie des premiers véhicules électriques vendus sera bientôt échue.

« Une batterie coûte au bas mot 8000 $ à remplacer, précise CAA-Québec. Un VÉ d’occasion avec 90 % de son autonomie, ça se vend bien. Mais à 50 %, c’est moins attirant. »

Étude des garanties des constructeurs

 Dans une étude effectuée en 2019 par les services-conseils automobiles de CAA-Québec sur les garanties des divers constructeurs, on remarque que Tesla se démarque pour la clarté et l’étendue de sa garantie sur la batterie. Le constructeur américain promet une capacité de charge identique ou supérieure sur ses batteries de remplacement et assure que les pièces conserveront au moins 70 % de leur capacité d’origine après 8 ans ou 160 000 km (ou même 192 000 km, selon le cas).

Chrysler et Mitsubishi proposent quant à eux une garantie plus étendue sur leurs VÉ que leurs concurrents, mais ne disent rien au sujet des batteries de remplacement ou de la perte de capacité jugée acceptable.

La majorité des constructeurs, remarque-t-on par ailleurs, ne proposent aucun engagement à remplacer une batterie de traction défectueuse par une neuve. Hyundai, Kia, Volkswagen et d’autres assurent que la pièce de remplacement aura au moins 70 % de sa capacité d’origine (73 % chez Nissan). De son côté, Chevrolet effectuera le remplacement par une batterie d’au moins 60 % de la capacité d’origine, mais « en tenant compte de l’âge et du kilométrage du véhicule ». Toyota, Honda, Chrysler et d’autres sont muets sur la question.

Dans le luxe, on constate que plusieurs marques telles que Audi, BMW, Jaguar, Lexus, Mercedes, Mini, Porsche, Smart et Volvo proposent des garanties plus restrictives sur au moins un aspect. Souvent, le moteur électrique est garanti moins longtemps que la batterie, ce qui est aussi le cas chez Chrysler, Nissan, Toyota et Volkswagen.

« Si la batterie de traction est à remplacer, on vous installera une batterie neuve ? Une usagée ? Une reconditionnée ? À quel pourcentage de sa capacité d’origine ? C’est crucial parce que la puissance qui lui reste dans le ventre, c’est ce qui dicte la valeur d’un VÉ. Alors on ne peut laisser ça ‘‘au choix du chef’’. Les propriétaires actuels et futurs doivent savoir à quoi s’attendre », conclut Pierre-Serge Labbé, vice-président des services automobiles de CAA-Québec.

Paratagez-le !