L’aide à la conduite pour limiter les embouteillages

L’aide à la conduite pour limiter les embouteillages
Une étude de Ford et l’Université Vanderbilt démontre que les véhicules équipés d’un régulateur de vitesse adaptatif freinent plus en douceur, réduisant le ralentissement de la circulation. (Photo : Ford)

Ford et l’Université Vanderbilt démontrent dans une étude que les embouteillages fantômes pourraient être réduits grâce à l’utilisation généralisée d’un régulateur de vitesse adaptatif.

Sur un circuit fermé Ford, 36 conducteurs ont reproduit des conditions normales de circulation embouteillée avec des véhicules équipés de la technologie. Celle-ci fait en sorte que le véhicule ralentit et accélère au rythme de la voiture qui circule devant lui, sans fatigue ni distraction. Les conducteurs ont ensuite suivi le même parcours, mais sans la technologie, ceci les obligeant à freiner et accélérer par eux-mêmes.

Concrètement, les tests ont démontré que les véhicules équipés d’un régulateur de vitesse adaptatif freinent plus en douceur, réduisant le ralentissement de la circulation, comparativement à ceux sans technologie activée. Même lorsqu’un seul véhicule sur trois utilisait la solution, des résultats positifs étaient observés.

« Nous encourageons les propriétaires de Ford qui ont un régulateur de vitesse adaptatif à l’utiliser pendant leurs déplacements estivaux pour que cette technologie intelligente puisse être la première étape vers des déplacements plus agréables », soutient Michael Kane, superviseur de la technologie Ford Co-Pilot360.

Ford offre actuellement un tel système de série sur la plupart de ses véhicules au Canada. Les parcs peuvent s’en munir pour faciliter la tâche aux conducteurs, lorsqu’ils sont pris dans un bouchon de circulation.

« Depuis des années, les chercheurs et les ingénieurs en matière de circulation se tournent vers les technologies intelligentes pour réduire la congestion routière, qu’il s’agisse de véhicules qui communiquent entre eux ou de véhicules qui peuvent prédire ce que la route leur réserve. Cette démonstration a été une occasion unique de comprendre comment les technologies d’aide à la conduite présentes sur le marché peuvent être utilisées pour influencer positivement la circulation », déclare Daniel Work, professeur de génie civil à l’Université Vanderbilt.

M. Work et Raphael Stern, chercheur principal, ont travaillé avec le soutien de la National Science Foundation pour déterminer comment les technologies intelligentes peuvent réduire la densité de la circulation et la consommation globale de carburant. Ils prévoient publier les résultats de la démonstration de Ford dans une revue scientifique prochainement.

« Comme pour les accidents, les facteurs humains – comme changer de voie sans l’indiquer d’abord, être distrait au volant, avoir de mauvaises habitudes de conduite et des temps de réaction longs, ou freiner inutilement – sont les principales causes des embouteillages fantômes. Voyez-le ainsi : lorsqu’un conducteur freine, une réaction en chaîne s’ensuit poussant les autres conducteurs à en faire autant, ce qui provoque l’arrêt de la circulation », conclut Daniel Work.

Paratagez-le !