Nouvelle technique de fabrication contre les GES

Nouvelle technique de fabrication contre les GES
La technologie développée dans un centre de recherche à Saguenay vient répondre à la tendance mondiale vers la fabrication de produits à plus faible empreinte carbone, notamment les automobiles.

Elysis a officiellement lancé les travaux de construction de son Centre de recherche et de développement à Saguenay, où des experts techniques poursuivront le développement d’une technologie visant à éliminer toutes les émissions directes de gaz à effet de serre (GES) du processus de production d’aluminium.

Le projet de 50 millions $, dit-on, devrait être pleinement opérationnel dans la deuxième partie de l’année 2020 et emploiera à terme plus de 25 experts techniques.

« Issue d’un partenariat de classe mondiale sans précédent entre deux géants de l’industrie de l’aluminium, Alcoa et Rio Tinto, la coentreprise Elysis est à l’origine d’un nouveau procédé révolutionnaire pour la production d’aluminium. Cette avancée technologique, dont le développement est appuyé par Apple, permettra d’éliminer complètement les émissions de GES du procédé traditionnel de production d’aluminium, et de les remplacer par de l’oxygène pur. La technologie Elysis a ainsi le potentiel de réduire considérablement l’empreinte environnementale de l’industrie mondiale de l’aluminium », promet-on.

La technologie viendrait donc répondre à la tendance mondiale vers la fabrication de produits à plus faible empreinte carbone, notamment les automobiles. Elysis promet d’assurer la vente exclusive des matières servant à la fabrication des anodes et cathodes de nouvelle génération, dont la durée de vie sera plus de 30 fois supérieure à celle des composants classiques.

« Uniquement à l’échelle du Canada, la technologie a la capacité de réduire les émissions de GES de 7 millions de tonnes, soit l’équivalent de retirer 1,8 million de voitures de nos routes », conclut-on.

Paratagez-le !