De la technique sophistiquée aux standards actuels

télématiqueSans aucun doute, les technologies mobiles et de communications ont connu une croissance fulgurante au cours des dernières années. Un des volets de ces nouvelles technologies qui s’est de plus en plus développé est la géolocalisation.

Elle permet de suivre en temps réel l’activité et les déplacements, comme exemple, les systèmes de repérage (GPS) intégrés dans les téléphones mobiles intelligents.

Le secteur de l’automobile est loin d’être en reste avec l’exploitation de cette technologie. Une multitude de services et d’applications sont maintenant offerts aux consommateurs et aux gestionnaires d’entreprises, faisant en sorte que les systèmes de géolocalisation pour les véhicules sont de plus en plus en demande. Plusieurs facteurs expliquent que la télématique soit devenue un préalable pour les administrateurs qui ont à gérer un parc de véhicules au sein de leur entreprise.

Un de ces facteurs est le coût relativement bas d’exploitation de ces systèmes. Bien sûr, si vous êtes l’unique employé de votre propre entreprise, un plombier ou un électricien par exemple, vous aurez sans doute de la difficulté à rentabiliser ce produit et à en voir l’utilité. Toutefois, si vous exploitez une entreprise dans laquelle vos véhicules sont utilisés par vos employés ou par vos clients (dans le cas d’une entreprise de location de véhicules, par exemple), la télématique peut alors se révéler une merveilleuse façon de simplifier plusieurs de vos opérations et, du même coup, rendre votre entreprise plus rentable.

Comment ça fonctionne ?

D’abord, les différents produits de géolocalisation pour les véhicules, aussi connue sous le nom de télématique, offrent une multitude de possibilités à leurs gestionnaires pour réduire les frais d’exploitation de leur parc.

Pour mieux comprendre de quelle façon la télématique fonctionne, prenons l’exemple d’une compagnie de transport. Disons que cette entreprise est composée de 10 véhicules qui sont tous munis d’un système de télématique. Les dispositifs de télématique installés dans les véhicules collectent des données puis les retransmettent à distance par l’entremise d’un logiciel informatique. Ces données peuvent prendre différentes formes : nombre de kilomètres parcourus dans la journée pour chacun des véhicules, consommation de carburant, directions empruntées par chacun des chauffeurs, temps d’immobilisation des véhicules avec la localisation exacte, vitesse moyenne de chacun des véhicules, etc. Le potentiel de collecte de données est infini. Il est même possible avec certains des systèmes offerts sur le marché de transmettre automatiquement la position des véhicules à intervalles réguliers. Ce genre de dispositif permet de renforcer la sécurité des employés qui évoluent dans des conditions et des environnements dangereux.

Si vous êtes un gestionnaire d’entreprise, vous avez sans doute compris l’immense potentiel pour sa gestion grâce à cette technologie. En collectant et en prenant conscience de toutes ses données, qui peuvent êtres obtenues en temps réel (au moment même de l’utilisation du véhicule) ou comptabilisées à la fin de la journée, il est maintenant beaucoup plus facile de gérer son parc d’automobiles et d’exploiter son plein potentiel.

Les utilités

Plusieurs possibilités sont offertes aux consommateurs. D’abord, il est possible d’installer des logiciels qui limitent la vitesse des véhicules et qui vérifient la qualité de la conduite des chauffeurs. Cette possibilité permet alors aux dirigeants de s’assurer que leurs employés ne prennent pas de risques inutiles et, du même coup, de réduire les coûts d’assurances. De plus, grâce à ces systèmes de télématique, il est beaucoup plus facile de faire un suivi constant pour l’entretien des véhicules. Les données envoyées au système d’exploitation permettent de savoir le nombre de kilomètres parcourus depuis la dernière vidange d’huile ou le dernier changement de pneu. Il est même possible d’ajouter une alarme qui indiquera aux gestionnaires qu’un entretien régulier doit être effectué. Plus besoin de faire le suivi sur papier ou de se fier à la mémoire des employés pour savoir à quand remonte la dernière inspection complète du véhicule.

« Le potentiel d’exploitation va bien au-delà du simple suivi pour la maintenance du véhicule », comme l’explique Guillaume Poudrier, propriétaire de l’entreprise québécoise Geothentic qui offre des produits et des services dans le domaine de la télématique. « Avec ces systèmes, il est maintenant possible de savoir où se trouvent tous nos véhicules en temps réel. Il est ainsi plus facile de répartir les appels de service, selon l’emplacement du véhicule disponible le plus proche. On augmente ainsi la vitesse de réponse et, du même coup, la qualité de notre service à la clientèle. »

M. Poudrier indique aussi que, avec les systèmes d’exploitation télématique, il est dorénavant possible de savoir le temps exact que les employés passent chez les clients, ce qui permet de faire une facturation plus précise, tout en évitant des conflits avec la clientèle. Il est aussi possible pour les dirigeants d’entreprises de surveiller leurs employés et de voir si certains d’entre eux flânent durant leur quart de travail, ou si les horaires et les itinéraires sont respectés.

Prix et systèmes d’exploitation

Un autre avantage de la télématique, ce sont les frais d’exploitation qui sont plutôt bas en raison d’un marché qui a beaucoup évolué au cours des dix dernières années, le rendant de plus en plus concurrentiel. Au Québec, on compte plusieurs entreprises qui offrent des services de télématique. Quelque cinq de ces entreprises se distinguent du lot, dont Geothentic. Les tarifs de location et d’exploitation de base sont d’environ 45 à 60 $ par mois pour un véhicule, selon l’entreprise et le choix d’options.

Les méthodes d’exploitation sont plutôt similaires d’une entreprise à une autre. Peu importe l’entreprise avec laquelle vous choisirez de faire affaire, vous aurez à faire installer un dispositif de télémétrie dans votre véhicule, ce qui demande habituellement de 1 à 2 heures. Pour la lecture de vos données, diverses solutions sont offertes : certains fournisseurs offrent à leurs clients des logiciels informatiques qui doivent être installés sur les ordinateurs de l’entreprise, à partir desquels les données des véhicules peuvent être récupérées. D’autres entreprises, comme Geothentic, offrent la récupération de données à partir d’un site Internet, à l’aide d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe. Les gestionnaires peuvent alors avoir accès en tout temps aux renseignements, même à partir d’un téléphone intelligent.

D’ordre général, les systèmes d’exploitation qui se trouvent actuellement sur le marché sont conviviaux et peuvent répondre à tout type de besoins. Il n’est donc pas nécessaire d’être un « crack » de l’informatique pour comprendre et utiliser ces systèmes. Certaines entreprises offrent même à leurs clients une période d’essai pour leur permettre de juger de la pertinence de la télématique pour leur entreprise.

Autres utilités de la télématique

La télématique ne s’arrête pas qu’à la transmission de données du parc de véhicules. Il est également possible d’utiliser ces systèmes à des fins de facturation. Guillaume Poudrier affirme « qu’il est maintenant possible de programmer des tablettes informatiques (iPad et autres) avec les logiciels de télématique. Ainsi, on évite une panoplie de paperasse. Plus de copies vertes, roses et blanches. Tout est automatiquement envoyé dans le système informatique, ce qui simplifie énormément la comptabilité et la gestion de l’entreprise. »

M. Poudrier donnait aussi l’exemple de l’un de ses clients qui fait du déneigement. L’entreprise utilise la télématique pour renseigner chacun de ses clients à qui elle donne accès au site de l’entreprise grâce à un nom d’utilisateur et à un mot de passe. Une fois sur ce site, les membres peuvent savoir dans combien de temps environ la déneigeuse passera chez eux. Ils peuvent alors prévoir quand sortir leur véhicule de l’entrée. De plus, les gestionnaires s’assurent ainsi qu’aucun client n’a été oublié.

On voit ici qu’une infime partie des nombreuses possibilités que la télématique a à offrir. Bien entendu, il ne faut pas oublier que de nombreux autres systèmes sont offerts, non pas seulement qu’aux gestionnaires mais aussi à la population en général. De plus en plus de fabricants d’automobiles offrent des services de géolocalisation, comme General Motors avec son service OnStar qui fêtait déjà ses quinze ans en 2011, ou encore, la compagnie Boomerang qui offre des services de protection contre le vol.

En somme, ce que les gestionnaires devraient retenir de la télématique (géolocalisation), c’est qu’elle devient actuellement un standard dans de nombreux domaines, comme celui de la gestion de parcs de véhicules. Si votre entreprise, ou celle pour laquelle vous évoluez, compte plusieurs véhicules, et que vous n’avez toujours pas eu recours à la télématique, il y a fort à parier que, d’ici quelques années, vous aurez à faire le saut. Le marché actuel, qui a fait sont apparition dans le milieu des années 1990, atteint maintenant sa maturité, ce qui facilite grandement l’adhésion pour les nouveaux utilisateurs.

N’hésitez pas à vous renseigner davantage et à emboîter le pas des grands parcs, puisque ces systèmes pourront dans bien des cas vous aider à être plus concurrentiel. Après tous, rien ne sert d’être de son temps, si l’on n’est pas à l’heure !

Paratagez-le !