Berlines intermédiaires – Les temps changent

berlinesUne nouvelle génération de berlines intermédiaires s’installe

Les berlines intermédiaires ont aujourd’hui remplacé les grandes berlines anciennement prisées par les parcs d’automobiles. De nos jours, la consommation de carburant est un facteur qui a pris beaucoup d’importance. Ces berlines intermédiaires sont plus faciles à conduire et, habituellement, moins coûteuses à l’achat.

En ce qui a trait aux ventes, la berline intermédiaire la plus populaire sur le marché nord-américain demeure la Toyota Camry. Mais ce n’est pas nécessai­rement le cas pour le segment des parcs et des véhicules commerciaux. Récemment, le journal spécialisé Automotive News identifiait Ford comme le plus important fournisseur de véhicules de parcs. Sa Taurus a longtemps été une voiture par­ticulièrement importante dans ce secteur de l’industrie. Mais, aujourd’hui, les inter­médiaires sont davantage prisées pour leur consommation de carburant.

Les américaines

En ce qui a trait aux véhicules de parc, les constructeurs nord-américains en sont les plus importants fournisseurs chez nous. Ford étant l’un des principaux, sa Fusion intermédiaire devient en même temps un choix des plus intéressants.

Toutefois, celle-ci change complètement en 2013. Non seulement l’auto affiche-t-elle des lignes qui ne ressemblent en rien à celles du passé, mais son puissant V6 a également été remplacé par un plus éco­nomique 4‑cylindres EcoBoost de 2 litres qui fait rien de moins que 240 chevaux ! Cependant, il y a fort à parier que bien des utilisateurs opteront pour le 4‑cylindres EcoBoost de 180 chevaux qui est offert avec le système d’arrêt-démarrage com­biné à la boîte de vitesses automatique à 6 rapports. Incidemment, la configuration hybride avec le 4‑cylindres de 2,5 litres sera toujours offerte, alors que des ver­sions électriques enfichables devraient nous arriver sous peu.

berlines

Chevrolet lancera sous peu une toute nouvelle berline Impala.

Mais Ford n’est pas le seul joueur dans ce créneau. Chevrolet lance aussi une nouvelle berline Malibu qui n’aura plus de V6 à son catalogue. En effet, toutes les Malibu seront mues par un 4‑cylindres Ecotec de 2,4 litres avec eAssist, du moins au départ. La fonction eAssist signifie qu’il y a un moteur électrique de 15 chevaux à la place de l’alternateur. Celui-ci sert non seulement de suralimentation mais aussi de démarreur quand la Malibu est arrêtée à un feu de circulation, et que son moteur s’arrête de lui-même. Plus tard, Chevrolet offrira un nouveau 4‑cylindres de 2,5 litres en option avec la Malibu qui demeurera une voiture à traction avec boîte automatique à 6 rapports.

Pour le moment, Chrysler n’a rien annon­cé de spécial concernant ses intermé­diaires Dodge Avenger et Chrysler 200. Elles devront alors être reconduites pour l’année qui vient et peut-être même un peu plus. La seule rumeur qui court, c’est qu’elles seront éventuellement rempla­cées par des berlines plus modernes qui pourraient partager leur plateforme avec celles de produits Fiat. Alors, soulignons que ces autos sont toujours offertes avec un moteur à 4 cylindres de 2,4 litres livrable avec une boîte de vitesses auto­matique à 6 rapports, tandis que le puis­sant V6 Pentastar de 283 chevaux y est toujours livrable.

Paratagez-le !