Louis Tremblay, AddÉnergie : Accélérer le virage électrique

Louis Tremblay, président-directeur général, AddÉnergie (Photo: AddÉnergie)

ll y a douze ans, bien avant l’arrivée de la Tesla, Louis Tremblay rêvait de voitures électriques. Aujourd’hui âgé de 33 ans, il est à la tête d’une entreprise qui n’a rien d’un rêve et qui est en voie de réaliser un projet ambitieux : l’électrification des transports d’un océan à l’autre.

L’entreprise en question, AddÉnergie, compte déjà 2200 bornes de recharge intelligentes réparties sur deux réseaux d’alimentation. Grâce à elles, 35 000 recharges de voitures électriques sont complétées chaque mois. Des quelque 20 000 propriétaires de véhicules électriques (VÉ) au Canada, au moins 12 000 sont membres d’un des réseaux approvisionnés par AddÉnergie.

Le PDG assure pourtant que ce n’est que le début de l’aventure : en juin, AddÉnergie lançait FLO, le plus grand réseau de recharge électrique au pays. « Ce qu’on vise, c’est d’en arriver plus rapidement aux VÉ et à l’électrification des transports », affirme M. Tremblay. D’ici les huit prochaines années, il entend ajouter 8000 bornes commerciales supplémentaires sur le territoire canadien.

Libérer le potentiel électrique

Toutefois, le plus grand potentiel d’expansion se trouve dans le segment des clients résidentiels et des gestionnaires de parcs. Car si le ratio est d’environ 20 VÉ par borne publique, il est de 1 pour 1 avec les bornes à domicile et celles des parcs. Le défi, pour cette clientèle, consiste à offrir des bornes de qualité à prix accessible.

« De nombreux gestionnaires de parcs entrevoient déjà l’énorme potentiel de l’électrification des transports. Chez AddÉnergie, notre objectif est de fournir l’infrastructure de recharge qui leur permettra d’atteindre le plein potentiel de ce mode de transport », dit-il. Cependant, pour y arriver, il faut d’abord s’investir dans l’éducation des usagers. « Les gestionnaires de parcs ont l’habitude de parler en termes de litres d’essence, alors que nous parlons de kW/heure par kilomètre. Quand je vous dis que vous pouvez faire du 200 watt-heure par kilomètre, ça veut dire quoi concrètement ? », lance M. Tremblay.

Éduquer avant de vendre

L’arrivée du VÉ comporte de nombreux avantages, tels que l’élimination des émissions de gaz à effet de serre ainsi que la réduction des frais d’entretien et d’utilisation des véhicules. En revanche, le VÉ a une autonomie plus limitée et il est nécessaire de le brancher pour le recharger. En principe, cela ne pose pas de problème car l’électricité est très abordable et il suffit de se brancher au réseau électrique pour recharger les piles, mais les gestionnaires de parcs pourraient être surpris en recevant leur facture.

Il ne faut pas oublier les frais de puissance de la recharge. Lorsqu’il est question de recharger plusieurs véhicules en même temps – par exemple avec un parc de 20 véhicules –, les coûts peuvent exploser si l’on n’y prend garde. « C’est comme remplir une piscine d’électrons chaque mois. Les électrons sont abordables, mais si vous décidez de remplir votre piscine en une seule journée le 31e jour du mois, vous aurez besoin d’un très gros tuyau. La taille du tuyau, c’est la puissance de recharge (kW), et ça peut faire gonfler votre facture en un rien de temps », résume-t-il. C’est pourquoi il faut gérer intelligemment le débit de transfert des électrons pour éviter les surcoûts liés à la puissance facturable.

Bornes de qualité et intelligentes

Plusieurs types de bornes disponibles sur le marché, d’où l’importance de bien évaluer le contexte d’utilisation. Par exemple, une borne destinée au marché résidentiel est à éviter dans un contexte commercial. Aussi, si on prévoit une installation extérieure, on doit choisir un produit offrant une étanchéité complète, ainsi que des composantes et des matériaux pouvant résister aux rigueurs du climat d’ici.

Un autre élément à considérer est la qualité et la sécurité de la recharge. « Chez AddÉnergie, nous croyons fortement qu’une recharge fiable est à la base d’une expérience client positive », soutient le pdg. « En connectant nos bornes à notre système de surveillance 24/7, nous assurons aux conducteurs de VÉ que leur véhicule sera toujours rechargé. Pour nous, leur offrir une paix d’esprit est au coeur de notre mission d’entreprise», conclut-il.

Paratagez-le !