Le point sur les dossiers majeurs au Mini-Congrès de la CCPQ

Mini-Congrès CCPQ
Evlyn Lagacé et Luc Fillion, en l’absence de Michel Bourbeau pour des raisons de santé, étaient au cœur de l’organisation de ce Mini-Congrès de la CCPQ. (Photos : Michel Beaunoyer)

Le 12 avril se déroulait à Québec le Mini-Congrès de la CCPQ où au delà de 300 personnes ont pu avoir les plus récentes informations sur des dossiers d’importance.

Le programme de la journée, animée par Me Caroline Gagnon, était particulièrement dense. Dans la grande salle de l’hôtel Hilton, quelque 200 carrossiers étaient en compagnie d’une centaine de fournisseurs et partenaires.

Des dossiers qui bougent

Luc Fillion, Directeur et conseiller stratégique de la Corporation des carrossiers professionnels du Québec (CCPQ) a ouvert le bal en faisait le point sur les nombreux dossiers défendus par son organisation au nom des carrossiers. « Nous avons des problèmes communs et nous travaillons ensemble à des solutions communes, » a-t-il résumé avant d’aborder plus spécifiquement les dossiers étoffés lors des rencontres régionales avec les carrossiers membres. Une dizaine de comités ont ainsi été mis sur pied dans le sillage de ces rencontres.

M. Fillion a ensuite abordé les questions de la formation et de la pénurie de main-d’œuvre avant d’enchainer sur les pressions exercées par la CCPQ auprès du Groupement des assureurs automobiles (GAA) afin de reconnaître la juste rémunération des carrossiers, notamment dans les frais de gestion des dossiers.

Me Richard Cliche, avocat retraité et conseiller de la CCPQ a expliqué à son tour comment une entreprise peut décider, sous certains paramètres, d’ajouter à son équipe des travailleurs autonomes.

Le PCAAC

La vidéo du webinaire portant sur le Programme canadien d’accréditation des ateliers de carrosserie (PCAAC), donnant la parole à Michel Bourbeau, président exécutif de la CCPQ a été diffusée sur grands écrans. Auparavant, une capsule vidéo de Jean-François Champagne, président de l’AIA Canada a donné les grandes lignes de ce programme dont la CCPQ sera le porte-étendard pour les cinq prochaines années au Québec.

Le clou de la rencontre a été sans contredit la présentation de Louis Héroux, conseiller en matière de relations avec les assureurs. « On a fait des pas de géants, mais c’est loin d’être fini, » a-t-il lancé en ouverture de présentation. Il a expliqué comment, au sujet des relations avec les assureurs, les informations ont été prises lors de la tournée régionale auprès des carrossiers puis des grandes bannières. Un plan de travail a été construit suite à ces discussions afin de soumettre un mémoire structuré aux assureurs.

Par les semaines suivantes, des gestionnaires de compagnie d’assurance, représentant environ 80 % du marché de l’assurance automobile, ont été rencontrés. Notons que l’objectif de Michel Bourbeau et de Louis Héroux était de discuter avec les plus hauts dirigeants, ce qui a été fait dans une large proportion. « Nous ne voulons pas la confrontation, mais nous avons été clair que les 400 carrossiers qui nous ont mandaté pour lancer le dialogue avec eux disent que la situation actuelle ne peux pas durer. »

Les relations avec les assureurs

Soulignant l’écart alarmant qui se creuse entre employés productifs par rapport au non productifs M. Héroux a mentionné que l’assureur a passé une multitude de dossiers aux carrossiers. Exigeant toujours une haute qualité de travaux, avec des temps de livraison toujours plus courts, les assureurs doivent réaliser le poids que cela représente surtout dans un contexte où la technologie impose une mise à jour constante des connaissances et des équipements.

M. Héroux a établi ainsi les attentes des carrossiers : Reconnaître le déséquilibre des attentes, revoir le processus d’estimation, revoir les exigences concernant la voiture de courtoisie et finalement que le GAA ajuste ses normes pour reconnaître les modifications de la conception des véhicules. Le comité veut un changement de cap d’ici deux ans, sachant que les assureurs ne peuvent se retourner sur un dix sous. Il souligne toutefois qu’il faudra des rencontres de suivi pour confirmer leurs intentions.

Les conférences étaient émaillées de pauses qui ont permis aux participants de fraterniser et de visiter les kiosques de plusieurs fournisseurs. Soulignons que la CCPQ a profité de l’évènement pour rendre hommage à des membres du comité de direction pour leurs années de bons services, soit France Choinière, Richard Cliche, Alexandre Linhares, Evlyn Lagacé, Louis Héroux et Caroline Gagnon. Chacun a eu droit à une toile des carrossiers artistes François Castillon et Michel Verronneau.

Voici, en photos accompagnées d’une courte vidéo, un aperçu de ce grand rendez-vous:

Jean-Pierre Landry et Sonia Lessiandre représentaient la nouvelle compagnie Adhesive Template.
Pierre Brouard et Guy Tremblay parlaient du service de pièces offerts par LKQ.
L’ARPAC était sur place, représenté par Simon Matte. Sample text
Serge William présentait ses systèmes de caméras de surveillance, une approche intéressante pour les carrossiers qui ont la garde des voitures de leurs clients.
Une bonne délégation représentait l’entreprise Unipièce OEM, qui aide les carrossiers à dénicher les pièces d’origine dont ils ont besoin.
L’équipe Rocket était composée de Alain Richard, René Désilets et Philippe Lamarre.
Gerry Creany et Christian Roy, de CMAX, répondaient aux questions posées par les carrossiers.
Pendant la pause, ça parlait ressources humaines entre Johanne Dubé, Lucie Dumoulin, Danielle LeChasseur et Jean-François Champagne.
Le fournisseur de services numériques CosmoSync regroupait Sonia Varennes, David Richard et Thomas Bouvrette.
La sécurité des travailleurs est une priorité pour Sylvie Malette et Richard Dussault, d’Auto-Prévention.
Claudio DiSabato, Johnny Girard et Jean-Philippe Mathieu ont présenté les équipements du fournisseur Mirka.
Le très accueillant René Perreault présentait aux congressistes les nouveaux produits signés PPG.
Miguel Bérubé et Francis Robert, de Discount, ont pris quelques instants pour parler de l’enjeu des voitures de remplacement.
Entrepôts A.B., qui célèbre son 40e anniversaire, accueillait Roger Charron, Natasha Akhavan et Patrick Bertrand.
Les kiosques des fournisseurs ont été très achalandés.
L’AIA Canada et le CCIF étaient représentés par Jean-François Champagne, Caroline Lacasse et Andrew Shepherd.
Le groupe conseil NovoSST, ici représenté par Sharon Morrisette et Denis Hovington, avaient des solutions à proposer aux carrossiers.
Quelque 300 personnes ont participé à ce Mini-Congrès de la CCPQ au Hilton de Québec.
C’est Me Caroline Gagnon, vice-présidente aux affaires juridiques de la CCPQ, qui a agit à titre de maitre de cérémonie.
C’est devant une salle comble que les carrossiers et leurs partenaires ont assisté aux importantes présentations des administrateurs de la CCPQ.
Luc Fillion a fait le point, avec beaucoup d’à-propos, sur les grands dossiers sur lesquels travaillent les divers comités de la CCPQ.
L’avocat à la retraite Richard Cliche, a démystifié le rôle des travailleurs autonomes dans un atelier de carrosserie.
France Choinière a eu droit à un hommage lors du Mini-Congrès de la CCPQ.
À son tour, Richard Cliche a vu souligné sa collaboration auprès de la CCPQ par la remise d’une toile de Michel Verronneau.
Résultat de son engagement auprès de la Corporation, Me Caroline Gagnon a reçu une œuvre du carrossier peintre François Castellon.
L’évènement était l’occasion pour tous les carrossiers, peut importe leur bannière ou le fait qu’ils soient indépendants, de parler des sujets qui les préoccupent.
Pour Yves Robichaud du réseau CARSTAR, cette rencontre était un évènement rassembleur permettant à tous les carrossiers professionnels de tisser des liens.
Ce point de vue était partagé par le carrossier Pierre-Luc Tremblay, qui soulignait l’important, pour les carrossiers, de se ternir ensemble.
C’est avec plaisir que l’on a pu croiser Michel Bourgeois, en compagnie de carrossiers de la Beauce.
C’est certainement Louis Héroux qui a le plus captivé l’audience en détaillant l’évolution des relations avec les assureurs.
M. Héroux a eu droit, à cause de son engagement dans la mission de la CCPQ, à une toile de Michel Verronneau.
Les précieuses collaboratrices Evlyn Lagacé et Me Caroline Gagnon ont aussi eu droit aux applaudissements des participants.

Paratagez-le !