Le Carrossier février 2018

Le Carrossier février 2018
Le Carrossier février 2018

L’édition de février du magazine Le Carrossier est maintenant disponible en ligne. Vous pouvez la consulter ici, mais d’abord, quelques mots du rédacteur en chef du magazine, Michel Beaunoyer.

L’arme ultime

C’est incontournable : la formation est la clé du passage vers une autre étape.

Le vrai pouvoir, c’est la connaissance. Bel énoncé, qui n’est malheureusement pas de moi mais de Francis Bacon. Il met en lumière l’un des plus importants enjeux auxquels est présentement confronté notre secteur de l’industrie automobile.

Le vrai pouvoir, c’est la connaissance, en ce sens très précis que tous ces défis technologiques et organisationnels auxquels doivent faire face les ateliers de carrosserie s’estompent dès que l’on possède la connaissance.

Tout repose sur le savoir-réparer, ce que l’industrie a bien saisi. Vous lirez dans nos pages une série de textes portant sur l’alternance travail-études, les cours I-CAR, et même sur l’ouverture d’un centre de formation par un fournisseur d’équipement de peinture, entre autres.

La complexification des automobiles et des composants de leur carrosserie impose le mouvement que l’on perçoit actuellement vers l’acquisition des connaissances. Pour les techniciens, certes, mais également pour les propriétaires d’ateliers qui doivent peaufiner leurs outils de gestion afin de tirer davantage profit de leurs opérations ou encore de gérer efficacement les forts volumes que plusieurs d’entre eux ont connus cet hiver.

La porte sur de nouveaux services

Qui plus est, la formation est aussi la clé qui ouvre la porte vers l’offre de services complémentaires, allant de l’alignement au remplacement des pare-brise, par exemple.

Oui, la formation demande un investissement en argent et en temps, malgré un agenda souvent très chargé.

Mais aujourd’hui plus que jamais, avec l’introduction de nouveaux matériaux, la multiplication des occasions d’affaires et la pression des constructeurs vers la certification des ateliers de carrosserie, la formation devient un élément majeur dans le développement d’un atelier de plus en plus spécialisé. Dans ce dossier portant sur les pièces et les matériaux, l’enjeu de la formation devient la trame de fond. Les techniques de réparation ont tellement changé au cours des dernières années que les ateliers doivent s’y investir s’ils ne veulent pas se retrouver décalés par rapport aux exigences du marché.

Plusieurs l’ont déjà saisi. Les autres devraient s’y mettre. Plus que jamais, le pouvoir, c’est la connaissance.

Cliquez ici pour lire Le Carrossier février 2018.

Paratagez-le !