Le Carrossier décembre 2018

Le Carrossier décembre 2018
Le Carrossier décembre 2018

L’édition de décembre du magazine Le Carrossier est maintenant disponible en ligne. Vous pouvez la consulter ici, mais d’abord, quelques mots du rédacteur en chef du magazine, Michel Beaunoyer.

Juste des solutions

Je sens l’immense pression actuellement appliquée sur les ateliers de carrosserie, mais je ne m’en inquiète pas.

Ceux qui ont plus d’expérience que moi dans le domaine de la carrosserie se remémorent facilement les nombreux défis qu’ont su surmonter les carrossiers au fil des ans. On pourrait citer en exemple l’ajustement à la peinture au latex, qui était censé faire disparaître un grand nombre d’ateliers. Pourtant, non, les ateliers ont franchi cet obstacle avec détermination.

Aujourd’hui, on parle d’analyse des codes d’anomalie avant et après la réparation, de mesure tridimensionnelle et de travaux sur des alliages de métaux surprenants. Non seulement je suis convaincu que nos ateliers vont relever ces défis, mais je sais que plusieurs voient déjà plus loin.

Voir plus loin

Il y a une fibre entrepreneuriale très forte dans notre secteur. Je prends pour exemple ce que j’ai vu au SEMA de Las Vegas. Un bon nombre de nos carrossiers sont allés faire un tour là-bas pour y découvrir les nouveaux équipements et services grâce auxquels ils pourront au retour offrir de nouveaux services à leurs clients. Nous avons d’ailleurs des pages d’information au sujet de ce grand rendez-vous dans la présente édition.

Il y avait entre autres ce petit appareil qui permet en quelques minutes de réparer des éclats dans les pare-brises. Un service tout simple qui peut accommoder le client tout en faisant sonner la caisse enregistreuse. Les systèmes automatisés pour établir le parallélisme des roues attiraient aussi l’attention des gestionnaires d’ateliers de carrosserie qui veulent rapatrier ce service dans leur propre entreprise.

Avec la complexité des voitures qui arrivent dans les ateliers et les exigences des assureurs – qui ne sont pas à la baisse présentement –, les carrossiers déploient déjà une quantité colossale d’énergie pour maintenir leur barque à flot. On voit toutefois qu’ils scrutent l’horizon et s’intéressent déjà à ce qui pourrait devenir d’importantes sources de revenus dans l’avenir.

On peut dire que derrière chaque obstacle se cache une rayonnante opportunité pour qui sait la saisir.

Cliquez ici pour lire Le Carrossier décembre 2018

Paratagez-le !