Le Carrossier avril 2019

Le Carrossier avril 2019
Le Carrossier avril 2019

L’édition d’avril du magazine Le Carrossier est maintenant disponible en ligne. Vous pouvez la consulter ici, mais d’abord, quelques mots du rédacteur en chef du magazine, Michel Beaunoyer.

Ça va beaucoup mieux

Alors que nous préparons notre Sommet Solutions RH, une discussion avec un enseignant du centre de formation professionnelle Qualitech de Trois-Rivières me donne un intéressant éclairage.

Notre sommet aborde justement ce que l’on nomme l’expérience employé. André Laplante, un vétéran en enseignement de la carrosserie, en a vu passer des étudiants et en a guidé un grand nombre jusque dans les ateliers, qui les ont reçus pour des stages ou des périodes d’apprentissage.

« C’est de mieux en mieux, constate-t-il. Ils sont beaucoup mieux accompagnés et peuvent toucher à tout dans l’atelier. Il faut arrêter de mettre les nouveaux sur le lavage des voitures ou de les confiner dans la préparation. »

Il a aussi ressenti l’impact positif qu’ont les démarches vers les reconnaissances du programme I-CAR et, dans une autre dimension, celui des processus de certification et d’accréditation. « Toutes ces démarches visant l’amélioration des pratiques et la modernisation des ateliers attirent par ricochet plus de jeunes dans le métier. Je me réjouis aussi de voir plus de femmes dans le secteur. »

Un secteur plus accueillant

Il ne nie pas la nécessité de mettre à jour le programme de carrosserie pour l’arrimer plus étroitement à la réalité des ateliers. Il rappelle qu’une nouvelle version pourra être mise en activité dans un peu plus d’un an. « J’aime aussi l’idée de développer davantage la stratégie d’alternance travail-études, ce qui va aider l’intégration dans les entreprises. Vous savez, le gros changement au cours des dernières années, c’est qu’avec la pénurie de main-d’oeuvre actuelle, les ateliers ont besoin de ces nouveaux employés. Ils doivent se faire accueillants et on le ressent. » Selon lui, il ne reste que quelques dinosaures qui n’ont pas compris cette nouvelle réalité, qui ont de la difficulté à trouver des ressources et qui se demandent pourquoi.

Bref, on comprend que cette notion d’expérience employé a des répercussions concrètes dans nos ateliers.

Cliquez ici pour lire Le Carrossier avril 2019

Paratagez-le !