CSMO : des outils pour l’avancement des femmes

CSMO outils femmes
Le conseil d’administration du CSMO-Auto était rassemblé à Drummondville pour l’activité de reconnaissance du Programme de mentorat des femmes, de CSMO-Auto et Condition féminine Canada. 

Le CSMO-Auto bouclait le mardi 13 juin son programme de mentorat des femmes – Réseau GPS (Gestion Proactive et Stratégique de la main d’oeuvre féminine), un projet pilote financé par Condition féminine Canada dans lequel un total de 10 duos mentor-mentorée ont exploré ensemble l’intégration, le maintien et l’avancement professionnel des femmes dans l’industrie. 

Employeurs et responsables en ressources humaines ont ainsi échangé pendant six mois avec leurs partenaires, des employées du secteur, bien placées pour témoigner de la réalité sur le terrain. Le fruit de ces échanges a permis de documenter la situation sous forme d’outils offerts aux employeurs, et de jeter les bases d’un avenir plus inclusif pour les femmes dans l’industrie de l’automobile.

Des outils pour l’industrie

Les livrets « Guide de sensibilisation » et « Répertoire des meilleures pratiques en ressources humaines » sont maintenant à la disposition de tout employeur cherchant à favoriser l’intégration des femmes dans son entreprise.

« Il s’agit du premier projet qui se concentre concrètement sur l’intégration des femmes dans le secteur pour le CSMO-Auto », mentionne Danielle Le Chasseur, directrice générale du CSMO-Auto, qui rappelle que les femmes ne sont représentées qu’à environ 2 % dans le secteur.

« Bien qu’on voit un peu plus de femmes travailler sur les carrosseries de véhicules en comparaison à la mécanique, elles sont en général très peu représentées dans les ateliers », souligne-t-elle. Comme de fait, la moitié des jumelages de ce projet étaient composés d’au moins un intervenant du milieu de la carrosserie.

L’heure juste

Comme l’a expliqué Sylvie Lefrançois, évaluatrice du projet, ce programme de mentorat aura fourni de précieux éléments de réponse pour décrire cette situation et pour la faire évoluer. « Ce projet nous aura fourni des connaissances sur les débouchés et obstacles qui se présentent aux femmes quant à leur accueil, leur intégration, leur maintien et leur avancement dans l’industrie », résume-t-elle.

Cet évènement de reconnaissance a somme toute permis d’informer l’équipe du CSMO-Auto et les acteurs influents de l’industrie qui composent son conseil d’administration, sur les grandes lignes de cette expérience.

« Il reste encore beaucoup de travail à faire pour adapter l’industrie à l’arrivée des femmes, une main-d’œuvre que l’on se doit d’attirer dans un contexte de pénurie et qui apportera une vision nouvelle et novatrice en atelier », a affirmé Guy Harvé, coprésident du CSMO Auto.  « Tout employeur devrait consulter les outils qui ont été créés grâce à ce projet. »

Les outils « Guide de sensibilisation » et « Répertoire des meilleures pratiques en ressources humaines » sont offerts sur le site du CSMO-Auto.

Voyez en photo les moment clés des interventions de cette activité de reconnaissance du Programme de mentorat des femmes.

Les membres du Conseil d’administration de CSMO-Auto ont eu le bilan de ce projet pilote qui prenait officiellement fin, après 30 mois d’activités .
Danielle Le Chasseur, directrice générale du CSMO-Auto, a désigné ce projet comme étant à la base des activités futures du CSMP-Auto et de l’industrie sur l’inclusion des femmes dans les ateliers du Québec pour les années à venir.
L’équipe du CSMO-Auto a profité de l'occasion pour rendre hommage à Line Vaillancourt (au centre), adjointe de projet, qui passe le flambeau pour partir à la retraite.
Sylvie Lefrançois, évaluatrice du projet, sogémap, a présenté les grandes du déroulement et des résultats du projet.
Geneviève Collette, consultante en mixité, a présenté les outils qui ont été produits grâce à ce projet pilote.
Jacinthe Martin, Pneus Robert Bernard (à gauche), s’est prononcé à titre de participante mentor dans ce projet. Avec 30 ans d’expérience dans l’industrie, elle affirme avoir mieux compris ce qui peut retenir les femmes à envoyer leur candidature et à rester dans le milieu.
Nathalie Ruest, chargée de projet, CSMO-Auto, fait partie de l’équipe qui a mis sur pied le projet Programme de mentorat des femmes
Les participant.es au projet pilote de mentorat ont reçu un certificat de reconnaissance pour leur travail avec leur mentorées : Rosanna Rubo, Carstar; France Choinière, Carstar/ Carrosserie Arsenault; Benoît Gauthier, Carrossier ProColor McMasterville – St-Basile; Jacinthe Martin, Pneus Robert Bernard et Mélanie Turcot, Auto-Job.ca
Guy Harvé, Coprésident, CSMO-Auto, a insisté sur l’importance d’utiliser ces outils pour accueillir un grand nombre de femmes dans l’industrie de l’automobile.
L’équipe responsable de la mise en place de ce projet pilote de mentorat des femmes : Nathalie Ruest, chargée de projet, CSMO-Auto; Sylvie Lefrançois, évaluatrice du projet, sogémap, et Geneviève Collette, consultante, Centre d’intégration au marché de l’emploi.

Paratagez-le !