Projet Corvette 1968 : les derniers milles

Corvette 1968
C’est dans trois semaines que sera dévoilé, au Salon International de l’Auto de Montréal, le nom du grand gagnant qui remportera la Corvette 1968 complètement restaurée et prête à reprendre la route. (Photo : ÉMÉMM)

Il y a un an, l’École des métiers de l’équipement motorisé de Montréal (ÉMÉMM) accueillait officiellement le Projet Corvette 1968, coordonné par l’équipe du Guide de l’Auto et réalisé par les étudiants et les enseignants du centre de formation.

C’est dans trois semaines que sera dévoilé le nom du grand gagnant qui remportera la voiture complètement restaurée et prête à reprendre la route. Les derniers détails sont méticuleusement mis en branle pour permettre aux artisans de transférer l’œuvre dans les temps à son point d’exposition ultime : le Salon International de l’Auto de Montréal.

Comme l’explique Alain Morin, journaliste pour le Guide de l’auto, l’extrême complexité d’un projet de cette envergure ne laisse pas de place au hasard, et tous les efforts sont mobilisés pour rendre à la fameuse Corvette coupée rouge 1968 son allure d’origine.

« (…) c’est justement quand toutes ces pièces se mettent en place et qu’on commence à voir un résultat tangible que la récompense arrive. Comme ce moment où le moteur de la Corvette, entièrement restauré, a repris vie! Quelle belle musique! », souligne-t-il, au terme d’un résumé des différents avatars rencontrés durant cette année de restauration ultra précise.

Au moment d’écrire le communiqué de presse, avant la période des fêtes, la voiture arborait enfin ses roues d’origine, un volant original restauré par Intech Vinyle et des sièges refaits par Marcel Jolicoeur, de Dorion; l’équipe en était alors à l’étape de l’installation du filage et de l’intérieur de l’habitacle.

Pour vous procurer un billet et courir la chance de repartir avec la Corvette 1968 restaurée par les enseignants et les étudiants de l’ÉMÉMM, rendez-vous sur le site du Guide de l’auto.

Paratagez-le !