SAE, Ford, GM et Toyota s’allient vers l’automatisation

Ford GM Toyota automatisation
Le consortium AVSC a été créé pour travailler au à faire évoluer de façon sécuritaire les tests, le prédéveloppement compétitif et le déploiement des véhicules autonomes SAE de niveaux 4 et 5. (Photo : GM)

SAE International, Ford, General Motors (GM) et Toyota se sont rassemblés pour former le Automated Vehicle Safety Consortium (AVSC) – Le Consortium sur la sécurité des véhicules automatisés.

Le AVSC a été créé pour travailler au à faire évoluer de façon sécuritaire les tests, le prédéveloppement compétitif et le déploiement des véhicules autonomes SAE de niveaux 4 et 5.

La première responsabilité du consortium sera d’établir un cadre sécuritaire autour duquel les technologiques autonomies pourront évoluer de façon responsable avant d’être déployées à grande échelle.

« Le fait d’être capables de faire avancer le déploiement sécuritaire des véhicules automatisés SAE de niveaux 4 et 5 représente un autre chapitre passionnant de la réalisation de la mobilité autonome et des bénéfices des populations à travers le monde », a déclaré Edward Straub, directeur général du AVSC.

« Pour réaliser ces bénéfices, la collaboration, la cohésion et la flexibilité de l’industrie en matière de nouvelles idées combinées à des processus sécuritaires éprouvés sont essentielles. C’est pourquoi nous formons le AVSC, avec l’annonce de notre feuille de route », ajoute-t-il.

Engagés vers les mêmes buts

Comme le souligne le consortium par communiqué de presse, les constructeurs Ford, GM et Toyota partagent des intérêts communs dans le déploiement sécuritaire des véhicules autonomes.

« Nous comprenons que les véhicules autonomes doivent fonctionner de façon sécuritaire et fiable, de concert avec les infrastructures et les autres usagers de la route, pour gagner la confiance des communautés dans lesquelles elles sont déployées », affirme Randy Visintainer, directeur de la technologie pour Ford Autonomous Vehicles.

« Notre objectif avec le consortium est de travailler avec les partenaires de l’industrie et du gouvernement pour accélérer le développement des standards qui pourront mener à l’établissement de règles », explique-t-il.

« Nous sommes impatients d’apporter notre expérience à ce consortium et de collaborer avec des compagnies partageants les mêmes idées, pour pouvoir réaliser les vrais bénéfices de cette technologie et de travailler vers un futur sans accidents, sans émissions et sans congestion », a souligné John Capp, directeur de la sécurité mondiale des véhicules chez GM.

« La mise en place de ce consortium crée un forum en collaboration et de coopération avec les diverses parties prenantes qui occuperont un rôle important pour former et synthétiser l’écosystème des véhicules automatisés de demain », indique Kelly Kay, vice-président directeur et chef de la sécurité du Toyota Research Institute

Le SAE s’est engagé à partager la vision et les progrès du AVSC au courant de l’année.

Paratagez-le !