Le succès des Olympiades canadiennes 2019

Le représentant du comité technique national, Jim Peterson de Calgary, a accueilli des milliers de visiteurs et 13 concurrents au stand de compétition de réparation de carrosserie. (Photos : Cheryl Enman et Compétences Québec)

Cette année marque le 25e anniversaire des OCMT, l’unique compétition nationale de métiers multiples et de technologies pour les élèves et les apprentis au Canada.

Le Québec a jouit d’une grande visibilité sur le podium, avec des médaillés dans les catégorie Mécanique automobile, Peintre Automobile et Carrosserie.

Jonathan Bourque et Louis-Philippe Gaumont, CFP de Verdun

Kevork Kevin Khajik et Louis-Philippe Gaumont, CFP de Verdun

Kevork Kevin Khajik, du CFP de Verdun, rapporte ainsi une médaille d’argent de la disciplinePeinture automobile.

Jonathan Bourque, également élève au CFP Verdun, remportait le bronze dans la discipline Carrosserie. Les deux collègues étaient entraînés par l’enseignant Louis Philippe Gaumont, du CFP de Verdun.

Notons également la victoire de Jimmy Dupuis, du CFP de Coaticook, qui s’est mérité l’Or en Mécanique automobile.

Une journée éducative

Durant deux journées bien remplies, environ 7 500 élèves de la Nouvelle-Écosse se sont rassemblés au Centre d’exposition d’Halifax pour en apprendre davantage sur les possibilités d’emplois qu’offrent les métiers – et pour tester leur habileté dans plus de 50 stations « Essaie un métier et une technologie », incluant la réparation de carrosserie, la peinture et la technologie automobile.

L’atelier consacré à la carrosserie, par exemple, proposait aux élèves de souder quatre pièces métalliques avec une soudeuse spécialisée pour former le drapeau canadien.

Toutefois, pour plus de 550 élèves et apprentis des quatre coins du pays, les Olympiades canadiennes des métiers et des technologies (OCMT) 2019 leur donnaient également l’occasion de remporter le titre de champion national dans 44 domaines de compétences.

« Des évènements comme celui-ci permettent aux concurrents de démontrer et de développer leurs compétences et d’être mieux préparés au marché du travail. Il donne également aux jeunes canadiens qui ne connaissent pas les carrières dans les métiers spécialisés et les technologies la chance de découvrir ces professions par le biais d’activités pratiques », affirme Shaun Thorson, chef de la direction de Skills/Compétences Canada.

 

 

Paratagez-le !