Sommet Solutions RH : des ponts avec la nouvelle génération

Sommet Solutions RH
L’événement se présentait comme une étape importante pour les propriétaires, responsables des ressources humaines et autres décideurs déterminés à s’attaquer aux défis engendrés par la pénurie de main-d’œuvre.  (Photo : Thomas Ethier)

Plus de 150 employeurs de l’industrie automobile ont convergé le 29 mai vers l’hôtel Mortagne, à Boucherville, pour le Sommet Solutions RH 2019.

C’est Danielle Lechasseur, directrice générale du CSMO-Auto, qui a offert le mot d’ouverture et résumant les diverses initiatives de l’organisation auprès des paliers gouvernementaux appelés à intervenir pour aider l’industrie à bâtir sa relève.

« Ne vivez surtout pas vos problèmes seuls, a-t-elle souligné. Il existe du soutien aux entreprises dans les différentes régions de la province, sous forme de subventions ou d’expertise. Soyez à l’affût des ressources qui s’offrent à vous pour pallier vos besoins de main-d’œuvre et assurer votre pérennité. »

Un virage à prendre

« Encore  trop peu d’employeurs des ateliers de mécanique du marché secondaire réalisent l’importance de poser des gestes concrets pour faire face à la pénurie ». C’est ce qu’observe Roger Goudreau, directeur exécutif de l’AIA Canada, division du Québec,

Selon l’expert qui voit évoluer l’industrie depuis plus de 40 ans, les défis actuels de main d’œuvre imposent aux employeurs du marché secondaire d’accorder une nouvelle priorité aux problèmes d’embauche, dans une optique d’ouverture et d’adaptation.

«  Les gestionnaires doivent apprendre à sortir de leur cadre, et à poser les gestes concrets, explique-t-il, pour attirer le bassin de main d’œuvre des milleniaux. C’est tout un défi que de revoir sa façon de faire, mais nous n’avons plus le choix. Je conseille à tous gestionnaires de consacrer du temps à aller chercher les connaissances et les outils comme ceux offerts dans ce type d’évènement. »

Scindée en fonction des intérêts de chacun, l’assistance a pu choisir, sur les huit plages horaires de la journée, parmi des conférences et ateliers traitants de thèmes spécifiques.

La parole aux employeurs

La journée aura également été marquée par une discussion en fond entre quatre employeurs reconnus : Valérie Véronneau, Groupe Véronneau; Louis Carignan, Pneus; Valérie Arsenault, Groupe Park Avenue et Robert Cadrin, Kensworth Québec.

« Les employer c’est une source d’information de terrain, soulignait Valérie Véronneau, qui embauche 65 employés dans les trois ateliers Fix auto du Groupe Véronneau. En les consultant, on peut pour avoir un excellent portrait de ce qui se passe sur le terrain, pour prendre de meilleures décisions. Ils est aussi important que les employés se sentent engagés dans l’évolution de l’entreprise.

 

Paratagez-le !