Le Garagiste février 2017

Le Garagiste février 2017

L’édition de février du magazine Le Garagiste est maintenant disponible en ligne. Vous pouvez la consulter ici, mais d’abord, quelques mots du rédacteur en chef du magazine, Michel Beaunoyer.

Le rendez-vous des garagistes

L’année s’annonce prometteuse pour le marché secondaire automobile.

À l’heure des grands salons de l’automobile, une double conclusion doit être tirée. Les voitures sont de plus en plus complexes, ça, nous le savions déjà. L’autre constat, c’est que les constructeurs, confrontés à une règlementation environnementale serrée – surtout chez nos amis du sud –, doivent appliquer toutes sortes de méthodes pour économiser le carburant.
On peut jouer sur l’aérodynamisme, les matériaux plus léger, mais, plus intéressant pour nos grossistes et ateliers, sur des pièces de plus petit calibre. On ne peut généraliser, mais plusieurs techniciens sont en mesure de constater que si les voitures modernes sont merveilleusement conçues, notamment pour offrir plus de confort et de sécurité aux automobilistes friands de nouveauté, plusieurs pièces d’usure, justement, s’usent plus rapidement.
Ce que l’on observe aussi, c’est que les manufacturiers de pièces destinées au marché secondaire affirment de plus en plus ouvertement que leurs pièces sont meilleures que celles d’origine.
Chose certaine, si les ventes de voitures neuves affichent des records historiques, il ne faudra pas nécessairement attendre bien longtemps avant de voir arriver ces dernières aux portes des ateliers indépendants.
Ceci étant dit, notre ami Éric Descarries, qui a foulé d’un pied enthousiaste les tapis du salon de Détroit, confirme que la nouveauté repose aussi sur l’accélération de l’introduction de l’électronique embarquée.
À ce chapitre, il ne fait aucun doute que l’année 2017 devra aussi être marquée du sceau de la formation. Difficile d’envisager une adaptation à tout ce que les salons de l’auto nous annoncent sans aller chercher équipements et compétences pour y faire face. Mieux vaut agir maintenant qu’attendre d’être emporté par la déferlante.
Nous avons publié récemment la longue liste des formations offertes tant par les réseaux que par les centres de formation. Il n’y a pas de raison de ne pas y souscrire. Il faut aussi savoir qu’inscrire un employé à ce type de perfectionnement est une façon très efficace de stimuler son engagement dans votre entreprise.
Donc, l’année s’annonce prometteuse. À vous de prendre les bonnes résolutions pour en faire un retentissant succès.

Cliquer ici pour lire Le Garagiste février 2017

LG2

Paratagez-le !