Le turbo et l’huile : Ça marche ou ça casse

Le turbo et l'huile : Ça marche ou ça casse
Conseiller en développement au sein du réseau des Garages recommandés de CAA-Québec, Denis Pageau est un technicien et formateur émérite — denis.pageau@caaquebec.com

Attention à la surconsommation d’huile des moteurs turbocompressés. Elle peut annoncer une catastrophe.

Aussi simple que soit la conception d’un turbocompresseur, aussi astronomiques peuvent être les coûts engendrés par son mauvais fonctionnement et ses effets sur l’huile.

Autant il a l’air inoffensif à première vue en raison de ses composants, autant il faut se méfier de ce qui peut virer au désastre. À l’analyse, six aspects peuvent être en cause.

• Filtre et collecteur d’air
Obstrués ou bouchés, ils provoquent dans le turbo une contre-pression qui empêche l’huile de retourner dans le carter ; ce qui crée du coup une surconsommation et un problème majeur.

En atteignant la roue du compresseur, cette huile crée d’abord par intermittence un bruit excessif qui devient continu dès que son volume bouche l’arrivée de l’air.

• Fuite d’air
Si le fonctionnement du turbo provoque un sifflement, c’est qu’il y a une fuite d’air entre le collecteur d’admission et la tête du moteur, qui cause également une fuite d’huile.

• Canalisation d’huile
Lorsque cette pièce est obstruée ou bouchée, la circulation forcée de l’huile – qui ne retourne évidemment pas au carter – augmente la pression sur les joints du compresseur et de la turbine, ce qui crée une surconsommation.

• Carter de palier
Bouché ou carbonisé, le carter de palier réduit la circulation de l’huile et crée les mêmes problèmes de pression et de surconsommation qu’une canalisation non libre.

• Ventilation du carter
Lorsque l’air s’échappant du carter est bloqué, il se crée dans la conduite de drainage une contre-pression qui réduit le débit de l’huile et provoque les mêmes problèmes que ceux cités précédemment, et qui mènent à une surconsommation.

Comment vérifier les pressions ?
Pour vérifier les pressions, l’instrument fiable et à la portée de tous demeure le manomètre à colonne d’eau, dont la graduation est en pouces.

On l’utilise tant pour tester la contrepression dans les moteurs diesel que pour détecter les fuites d’air entre certains composants du système d’admission d’air des moteurs à turbocompression. Si vous ne possédez pas cet outil et n’avez pas l’esprit imaginatif, suivez le guide du constructeur afin de résoudre les problèmes de surconsommation d’huile de ce type de motorisation.

Une routine nécessaire
Pour éviter les problèmes de turbo, l’étanchéité de l’admission d’air, les conduits, le système de recirculation des vapeurs du carter d’huile et la qualité de l’huile sont à vérifier périodiquement.

Gardez à l’esprit que la surconsommation d’huile d’un moteur turbocompressé est un symptôme à prendre très au sérieux, d’autant plus qu’il s’agit d’un composant du bloc-moteur.

Et on prétend que les véhicules d’aujourd’hui n’ont pas besoin d’entretien… Allons donc, il ne faut jamais croire tout ce qu’on dit !

Paratagez-le !