Comprendre les capteurs de position de pédale d’accélérateur

Comprendre les capteurs de position de pédale d’accélérateur
Figure 2 ; Les capteurs APP1 et APP2 utilisent chacun une source d’alimentation 5 volts indépendante, ainsi qu’une mise à la masse indépendante pour des raisons de sécurité. (Photos : ALLDATA)

La commande électronique du papillon des gaz remplace la liaison mécanique entre la pédale d’accélérateur et le papillon des gaz.

Figure 1

Avec cette technologie, le papillon des gaz est commandé à partir de diverses données qui lui permettent de s’ajuster en fonction du contrôle de la traction, du système de contrôle de la stabilité et du régulateur de vitesse adaptatif, entre autres.

Les deux principales sources de données d’entrée sont les capteurs de position de pédale d’accélérateur (APP1 et APP2) et les capteurs de position du papillon des gaz (TPS). Tous deux comportent deux capteurs combinés ou plus, tandis que le module de contrôle électronique (ECU) fait appel à un algorithme pour valider l’intégrité des signaux.

La plupart des capteurs APP utilisent une valeur de tension incrémentale lorsque l’accélérateur s’enfonce. La tension incrémentale de l’APP1 représentera toujours la moitié de celle de l’APP2. Pour la plupart des véhicules, l’algorithme de correspondance des APP serait le suivant : APP2 X 2 = APP1. À titre d’illustration : si l’APP2 donne une lecture de 1,5 volt, celle de l’APP1 devrait être d’environ 3 volts, à plus ou moins 50 mV près. Voir figure 1.

Les capteurs APP1 et APP2 utilisent chacun une source d’alimentation 5 volts indépendante, ainsi qu’une mise à la masse indépendante pour des raisons de sécurité. Voir le schéma de câblage à la figure 2.

Pour tous ces capteurs, si la correspondance de tension obtenue dépasse de 100 mV la plage normale de l’algorithme, l’ECU fournira un code d’anomalie et, dans la plupart des cas, passera au mode de sécurité intégrée (Fail Safe Mode), générant ainsi comme symptôme l’absence de réponse du papillon des gaz.

Il peut arriver qu’une simple infiltration d’eau dans le faisceau provoquant des courts-circuits intermittents dans un fil adjacent soit à l’origine du problème. Dans ce cas, le remplacement du faisceau pourrait être la solution.

Étude de cas

Véhicule : Acura TL 2006, V6-3, 2 L, transmission automatique

Kilométrage : 182 336 km

Problème : Ce véhicule présente des problèmes intermittents d’absence de réponse du papillon des gaz. Le technicien a détecté le code d’anomalie DTC P2138 : Capteur de position de pédale d’accélérateur D/E – Correspondance de tension incorrecte.

Détails : Les Acura et Honda de premières générations utilisent un câble de papillon des gaz entre la pédale et le capteur APP, lequel, à son tour, envoie le signal de position au système de commande électronique du papillon des gaz (ETC) via le PCM, puis règle l’angle du papillon des gaz selon les données d’entrée du capteur APP.

Truc : En tout premier lieu, utilisez l’outil de diagnostic (scanneur) pour vous assurer que le capteur APP donne une lecture sous les 2 % à l’arrêt dans la liste des données. Si ce n’est pas le cas, vérifiez l’ajustement du jeu libre du papillon des gaz et ajustez au besoin.

Bornes de test 3 et 4 de l’appareil

Contact EN MARCHE, moteur COUPÉ.

Mesurez les voltages tels qu’illustrés sur l’oscilloscope. L’APP2 x 2 devrait afficher, dans toutes les positions et sans interruption, un voltage de ± 50 mV de la plage de l’APP1.

Si les résultats sont tels qu’escomptés, vérifiez les sources possibles d’un problème intermittent, comme des connecteurs lâches, un faisceau endommagé ou une intrusion d’eau dans le circuit. Vérifiez s’il y a des bulletins techniques relatifs à ce véhicule et apportez les correctifs au besoin.

Réparation confirmée : Le technicien a remplacé le capteur APP défectueux. Il a ajusté le câble du papillon des gaz selon les spécifications et a supprimé le code d’anomalie. L’essai routier a confirmé que le problème avait été réglé.

Paratagez-le !