Des moteurs historiques du constructeur GM

Des moteurs historiques du constructeur GM
Une vue du groupe de moteurs au musée Heritage Centre, celui en premier plan étant un V16 expérimental motivant la récente étude de style Sixteen de Cadillac. (Photos : Érix Descarries)

Les amateurs de belles mécaniques pourraient se régaler à visiter une des sections du musée Heritage Center de General Motors de la région de Detroit… si au moins ils y avaient droit.

Malheureusement, cet établissement privé — qui contient également les archives du constructeur — ne peut être vu que sur invitation des administrateurs de General Motors.

En effet, le musée, qui contient environ 175 véhicules en plus de multiples artéfacts, sert d’abord de salle de réception d’évènements d’importance reliés à General Motors.

Il fut ouvert à un petit nombre de journalistes canadiens — dont l’auteur de ces lignes pour qui ce fut la deuxième visite en carrière — qui assistaient alors au dévoilement du pick-up GMC Sierra 2019 qui se tenait justement dans une salle d’exposition industrielle de Detroit au tout début de mars.

Donc, le musée contient une vingtaine de moteurs qui ont marqué, d’une façon ou d’une autre, l’histoire de General Motors. Parmi ceux-ci, certains n’auront été que des prototypes sans lendemain. En voici quelques-uns.

Ce moteur V6 fut développé uniquement pour les camions GMC durant les années soixante. Il a été offert en de multiples versions dont une doublée en V12 pour camions lourds.
Cadillac a toute une expérience dans les moteurs V16 illustrés ici par une version 1938 à soupapes latérales (flathead) et une version à soupapes en tête de 1930 juste derrière celui-ci.
Ce V8 Oldsmobile Aurora de 3,5 litres a connu beaucoup de succès en courses Indy Car.
Probablement le plus imposant moteur jamais produit en série régulière, ce V8 Cadillac de 500 pouces cubes (8,0 litres) a existé de 1970 à 1976.
Ce V-12 expérimental a presque vu une production courante, ce qui expliquerait le long capot des Eldorado de la fin des années soixante.
Ce petit V8 Buick en aluminium de 215 pouces cubes a connu une courte carrière en Amérique avant d’être vendu à la société britannique Rover (Land Rover).
Cet immense six cylindres en ligne de l’Oldsmobile 1911 faisait 707 pouces cubes (11,4 L.) mais ne produisait que 66 chevaux.
Cadillac propose des V8 depuis très longtemps comme le prouve cette unité à soupapes latérales (flathead) de 1917.
GM a tenté de produire un moteur à quatre cylindres refroidi par air avec ailettes en cuivre pour Chevrolet en 1923. Ce fut un échec et GM rappela les premières versions. Seules deux unités — de 22 chevaux — auraient survécu.
Buick a longtemps produit ce huit cylindres en ligne avec soupapes en tête jusqu’aux débuts des années cinquante avant d’être remplacé par un V8.
Le moteur V8 1949 de Cadillac fut l’inspiration du fameux V8 « small block » de Chevrolet de 1955. On en voit même la ressemblance physique.
Ce V12 expérimental à arbre à cames en tête de 8,2 litres de 400 chevaux et 500 li-pi de couple de Cadillac créé en 1963 a failli être produit expliquant lui aussi le long capot des Eldorado de la fin des années soixante.
Une autre vue du groupe de moteurs exposés au Centre Héritage de General Motors.

Paratagez-le !