27e Congrès de l’ASMAVERMEQ

27e Congrès de l’ASMAVERMEQ
Frédéric Lafleur, président, et Joseph Bavota, directeur général, ont reçu 160 participants au 27e Congrès de l’ASMAVERMEQ. (Photos : Michel Beaunoyer)

Quelque 160 mandataires en vérification mécanique lourde et légère se sont réunis à Bromont du 5 au 7 septembre lors de la 27e édition du Congrès de l’ASMAVERMEQ.

Le défi de la relève était la thématique principale de cet évènement qui combinait activités sociales et de formation dans un cadre enchanteur. La journée de vendredi était consacrée à une succession de conférences abordant des sujets intéressants sur la question de la main-d’œuvre. « Nous abordons cette question pour nos membres qui sont à le recherche de personnel pour leurs centres de vérification, mais aussi pour notre propre organisation qui doit attirer la relève dans ses rangs si elle veut poursuivre son essor », a commenté Joseph Bavota, directeur général de l’Association des mandataires en vérification mécanique du Québec (ASMAVERMEQ).

Le tournoi de golf annuel — dont les profits sont versés à la Fondation Neurotrauma Marie-Robert — a été suivi d’une soirée et d’une conférence débridée du motivateur Carol Allain.

Des outils à l’emploi

Jean-François Champagne, président de l’AIA Canada, a profité de cette tribune pour parler du rôle de son organisation, mais surtout, pour annoncer la mise en service prochaine du site AutoConnexe. Cette plateforme d’accès gratuit a été développée après la réalisation d’un portrait très précis des besoins en main-d’œuvre spécialisée du marché secondaire de l’automobile. En plus d’un relevé précis des conditions de travail offertes par postes dans toutes les régions du Canda, le site offrira, d’ici la fin septembre, la possibilité d’afficher des postes.

Un des conférenciers intéressants était aussi Yvan Lupien, conseiller principal chez MARCOM, qui a parlé de l’arrivée de la voiture électrique et de son impact sur le marché. « Dans le contexte actuel de crise de la main-d’œuvre, la croissance lente mais réelle de la voiture électrique et hybride sur le marché va retrancher significativement les besoins en personnel, a-t-il expliqué. Dans un parc tout électrique, comme pour les autobus urbains par exemple, on réduit de 45 % le personnel nécessaire à l’entretien des véhicules. »

Consulter et communiquer

En atelier, Rémy Rousseau, président de Employeur exceptionnel, a souligné qu’en matière de gestion du personnel, la consultation et la communication était la recette gagnante. Il a mentionné que l’employeur doit s’ajuster à la nouvelle réalité du marché du travail où l’employé s’attend à beaucoup plus de reconnaissance.

Lors du dîner, une conférence de Josée Boudreault et de son conjoint Louis-Philippe Rivard portait sur le thème Rebondir après l’épreuve.

Un groupe d’exposants attendait également les congressistes durant la journée. On pouvait y trouver des conseils en matière de santé et de sécurité, de dépistage des facultés affaiblies, de formation continue, du programme Clé Verte et même obtenir de l’information sur certains équipements.

Après l’atelier d’après-midi animée par des diplômés de l’École d’entrepreneurship de Beauce, les congressistes ont pu participer à une spectaculaire soirée aux couleurs de James Bond.

La direction de l’ASMAVERMEQ a tenu à souligner l’engagement de son comité d’administration à l’occasion du Congrès.
Jean-François Champagne, président de l’AIA Canada, est venu parler de son organisation et de la nouvelle plateforme AutoConnexe.
Le conférencier Yvan Lupien a expliqué l’impact qu’aura l’arrivée des voitures électriques et hybrides sur les programmes d’entretien.
Durant les pauses, les congressistes pouvaient aller rencontrer des exposants offrants des services divers.
Rémy Rousseau d’Employeur Exceptionnel a parlé qu’une bonne gestion des ressources humaines passe par la consultation et la communication.
Érik Laperle, du Cégep de Saint-Jérôme, a abordé la question des inspections de véhicules électriques et hybrides.
C’est Pierre Gingras qui a joué les maitres de cérémonie durant ce Congrès.
Un cocktail s’est déroulé dans la salle des exposants et a permis aux congressistes de faire connaissance et de visiter les kiosques.
Le membre de l’ASMAVERMEQ, Michel Rondeau, a reçu un certificat d’honneur de reconnaissance pour son engagement dans cette organisation.
Le prix Air pur a été remis au transporteur Express Mondor pour son initiative de conversion au gaz naturel.
Le tournoi de golf combiné à l’encan ont permis de récolter 10 000 $ au profit de l’organisme de Marie Robert.
Josée Boudreault et son conjoint Louis-Philippe Rivard ont animé une conférence intitulée Rebondir après l’épreuve.

Paratagez-le !