Le Grand Forum 2018 de l’AIA

Grand Forum AIA
Le conseil d’administration de la division québécoise de l’AIA Canada accueillait les membres de l’association à ce Grand Forum 2018. (Photo : Thomas Ethier )

De nombreux membres de l’AIA Canada étaient rassemblés le 4 octobre à Drummondville avec tout le conseil d’administration de l’association pour le Grand Forum de la division québécoise. 

« L’avenir est prometteur, lançait André Latreille, président, en début de journée. C’est le moment d’agir et de renforcer notre capacité d’attraction ». C’est essentiellement autour des grands enjeux dégagés dans le plan stratégique de l’AIA que c’est déroulé cet événement axé sur les solutions et la prise en main de l’avenir de l’industrie,

Des solutions qui, comme s’y sont penchés les conférenciers de la journée, devront favoriser l’attraction de la main-d’œuvre dans les ateliers du marché secondaire, accroitre les performances de l’atelier face aux nouvelles technologies, et développer ses capacités à générer une expérience client dans l’air du temps.

Vision de la relève

Les présentations de la journée auront notamment été marquées par la présence de Jean-François Lévesques, jeune finissant en mécanique automobile qui a remporté l’Or aux Olympiades québécoises des métiers 2018, le bronze aux compétitions canadiennes, et qui prendra part aux Mondiaux des métiers.

Présenté par Benoit Ménard enseignant au Centre de formation Compétences 2000, le jeune technicien qui travaille en concession automobile a parlé sur scène de ses attentes en tant qu’employé. « Un bon patron, c’est celui qui te félicite, mais qui souligne aussi tes erreurs en t’apportant les solutions, pour te motiver à toujours te dépasser », a-t-il notamment souligné.

Or, les questions du public se sont également tournées vers les défis auxquels fait face la relève — et du même coup, leurs employeurs. On apprenait notamment que M Lévesques a du investir, jusqu’à maintenant, 3500 $ en outils. Aussi présent sur scène, sont collègue Ellias Merheb, technicien en atelier du marché secondaire, a déjà atteint les 6000 $ d’achats d’outils.

Mais pour M. Merheb, la passion de la mécanique automobile, et l’ambition de devenir propriétaire d’un atelier sont des motivations qui sauraient en attirer d’autres. « Ce que j’aime du marché secondaire, c’est le travail d’équipe, et aussi la variété, affirme-t-il. On répare toutes sortes de marques de voitures, et on ne sait jamais ce qui nous attend dans la journée ». Autant d’aspects qui rendent le marché secondaire compétitif pour un large bassin d’employés, comme le soulignait à grands traits l’enseignant qui animait la discussion.

Les outils pour performer

Le Practicien en réadaptation neurolinguistique Richard Aubé a débuté les conférences de la journée en déconstruisant tout ce qui peut, en entreprise, favoriser l’attraction de la clientèle. Une faculté qui se décline jusque dans l’attitude de l’équipe, directement influencée par les valeurs établies par le patron.

« 93 % de ce qu’on retient dans la vie, c’est issu d’un impact émotif », soulignait l’expert, pour ainsi marquer l’importance, au-delà de la compétence de l’atelier, du service à la clientèle, de l’image et de l’attitude de l’équipe.

Le spécialiste en marketing numérique François Bertrand s’est quant à lui penché sur les nombreux outils, peu exploités dans le marché secondaire, qui s’offrent à un commerce pour attirer l’attention d’une clientèle bien ciblée. « Il faut aujourd’hui être capable d’aller chercher l’attention, puisqu’on est basé sur une économie entièrement basée sur l’attention. », résume-t-il.

M. Bertrand a offert plusieurs trucs pratiques et exemples d’application des médias sociaux en se basant sur les situations partagées par des volontaires du public, prêts à décrire leurs stratégies et la situation de leur commerce.

François Bertrand s’est grandement familiarisé avec le marché secondaire, pour avoir produit et réalisé deux vidéos promotionnelles pour des Centres de formations professionnelles, valorisant le métier de technicien. On apprenait que plusieurs autres capsules pourraient être produites prochainement pour des CFP de partout au Québec.

La journée s’est close sur un témoignage de Christiane Germain, coprésidente du Groupe Germain Hôtels, qui a offert au public le récit inspirant de l’ascension de la chaîne hôtelière au Canada. Une conclusion qui aura ravivé la fibre entrepreneuriale de bien des convives.

Autoconnect.com

Le président de l’AIA Canada, Jean-François Champagne, dévoilait aux membres en début de journée le lancement incessant du site AutoConnex.com, réalisé en collaboration avec le gouvernement canadien.

Ce site met en vedette 15 emplois dans les domaines de la mécanique et de la carrosserie, avec toutes les données utiles, de la démographie des employés actuels, au salaire moyen aux formations offertes.

« AutoConnex.com est très important pour notre engagement avec les écoles, souligne M. Champagne. C’est également un outil qui nous permet de poursuivre les conversations avec le gouvernement pour l’amener à mieux reconnaître les besoins de notre industrie. »

Les finissants Jean-François Lévesques et Ellias Merheb ont livré un témoignage sur leur réalité, interrogés par Benoit Ménard, enseignant au CFP Compétences 2000
André Latreille, président de la division québécoise de l’AIA Canada
Réjean Lortie assurait l’animation de l’événement.
Jean-François Champagne, président de l’AIA Canada
Un grand nombre de membres de l’AIA Canada, dont plusieurs propriétaires d’ateliers, ont quitté leur poste pour assister au rassemblement.
Une bourse de 500 $ a été offerte aux 3 médaillés d’or des disciplines Mécanique Automobile, Carrosserie et Peinture automobile.
Christiane Germain, Coprésidente du Groupe Germain Hôtels
François Bertrand, spécialiste en marketing numérique
Le conférencier Richard Aubé a offert une présentation sur l’attraction
La présidente d’Auto Prévention était présente au kiosque de l’association, pour échanger avec les congressistes.
Le CSMO-Auto était de la partie
Gabriel Baker et Ève-Amélie Morel, Desjardins Assurance
Melinda English et John Burnett, CARRUS

Stéphanie Massé, Rousseau Communication ; Dorothé Champagne, Entreposage intelligent DHPC; Luc Champagne, Distributions Uniplus ; Jean Duchesneau, SOGHU et Jacques Parent, Coventa Inc.
Ian Paradis et Marie-Claude Racine, GEM-CAR
Stéphane Bard et Simon Randoin, Lucier Dale Parizeauzeau
(à gauche) Richard Proteau, April Superflo
Les convives ont pu profiter d’un cocktail en fin de congrès pour échanger entre collègues de l’industrie.

Paratagez-le !