Pendant la période intense : revenons à la base

Pendant la période intense : revenons à la base
La saison des pneus est aussi l’occasion de renouer avec nos bases, soit notre expertise de l’entretien sous le véhicule.

Malgré l’évolution et la transformation accélérée de technologies automobile, les réparations sous l’auto restent incontournables dans nos activités dans l’atelier.

Le mois d’octobre nous ramène l’achalandage d’automne avec la cohue des changements de pneus et les vérifications d’usage pour la saison hivernale.

Malgré toutes les innovations technologiques qui nous ont envahies au cours des dernières années, certains éléments de base des travaux sous l’auto restent bien ancrés dans notre activité saisonnière. La lubrification, la pose de pneus et les changements de plaquettes de frein demeurent la base des opérations de l’atelier de mécanique et constituent encore une bonne partie de vos revenus.

Lubrification

Autrefois, on comptait souvent sur l’opération de changement d’huile pour attirer les clients dans nos ateliers plusieurs fois par année. Depuis plus d’une décennie, les normes de qualité des lubrifiants exigées par les fabricants ont prolongé les intervalles de changement d’huile jusqu’à 12 000 kilomètres, ce qui a réduit la fréquence des visites dans nos ateliers. En contrepartie, l’introduction des huiles synthétiques et des huiles longs intervalles ont contribué également à augmenter le montant des factures de changements d’huile.

Changements de pneus

Les changements de pneus,  de plus en plus lourds et volumineux, constituent une job de bras et exigent un effort physique important de la part des mécaniciens devenus des techniciens. Ce segment de vos opérations est à la base de l’achalandage saisonnier et génère des revenus importants vous permettant de mieux traverser les périodes tranquilles des prochains mois. Les changements de pneus, surtout si vous pouvez offrir un service d’entreposage, s’avèrent un excellent programme de fidélité pour votre clientèle.

Les freins

Les disques et plaquettes de freins, même avec les innovations sophistiquées qu’elles ont subies au cours des dernières années, constituent les composantes qui usent le plus sur un véhicule. Le parc automobile s’accroissant annuellement de 2 %, l’étalement urbain et la congestion de nos routes ont un effet sur le système de freinage des véhicules.

En fait, les pièces du système de freinages et de ses composantes reliées constituent près de 25 % des ventes des entrepôts dans le marché secondaire. Avec l’addition des capteurs et autres composantes électroniques incorporés dans les systèmes de freinages, cette proportion va en augmentant.

Les conséquences

Ces trois activités, qui constituent la base de l’entretien automobile depuis toujours, restent encore bien vivantes dans le quotidien. Elles constituent en fait votre meilleure assurance du maintien du trafic saisonnier dans votre atelier.

Il ne faut cependant pas oublier qu’une rotation ou un changement de pneus n’est pas seulement une job de bras. Les employés doivent également suivre des sessions de formation sur les nouveaux équipements de changeurs de pneus, balanceurs et capteurs électroniques afin de bien compléter leur travail.

Avec la prolifération des modèles et catégories d’automobile, les changements  de freins exigent également de la part des techniciens une connaissance accrue de tous les éléments du système.

Malgré l’évolution et la transformation accélérée de technologies automobile, les réparations sous l’auto restent à la base de nos activités dans l’atelier. Il ne faut pas les négliger.

Paratagez-le !